4 questions à J. Livernette sur son livre « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture »

F∴ M∴ exposée présente le nouveau livre de l’auteur catholique toulonnais Johan Livernette, autour des premières informations sur le livre, quelques questions-réponses avec l’auteur que nous remercions.


franc-macon-imposture-livernette-aplat


F∴ M∴ exposée : Tout n’a t-il pas été déjà dit sur la franc-maçonnerie ?

Johan Livernette : C’est possible si l’on réunit tous les livres antimaçonniques de ces derniers siècles. Mais qui les a tous lus ? Et qui, en 2017, est vraiment formé sur la question ? En français, je ne pense pas que ce sujet ait été traité sous tous ses aspects, dans un seul et unique ouvrage, de manière complète et approfondie. C’est ce qui a motivé l’écriture de « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture ». Selon moi, le livre antimaçonnique de référence est « La franc-maçonnerie, synagogue de Satan» de monseigneur Léon Meurin. Il date de 1893 ! Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Des événements historiques importants ont impliqué la secte, et on a accumulé de la documentation maçonnique. De plus, son tricentenaire est une excellente occasion pour la démasquer de A à Z et ainsi attaquer le cœur le système.

F∴ M∴ exposée : Il existe des catégories d’antimaçonnisme : catholique, musulman, athée, mais nous n’avons encore jamais constaté d’antimaçonnisme juif. En revanche, on connaît tous le terme « judéo-maçonnerie ». Qu’en pensez-vous ?

JL : L’antimaçonnisme ne peut être juif car ce sont eux qui dirigent cette secte et qui en furent à l’origine. L’esprit juif -celui de la Kabbale- imprègne la franc-maçonnerie. Déjà abordée dans « Le complot contre Dieu », cette notion importante a été développée dans mon dernier livre. Le terme « judéo-maçonnerie » est en effet approprié. Il était autrefois employé par monseigneur Ernest Jouin ; un maître du complot talmudo-maçonnique à qui je dédie ce livre ainsi qu’à monseigneur Henri Delassus.

F∴M∴ exposée : Est-ce que la franc-maçonnerie laïciste n’est dangereuse que pour les religions, ou pensez-vous qu’elle le soit également pour les personnes athées, agnostiques ? En d’autres termes, est-ce que le combat catholique contre la maçonnerie devrait préoccuper les autres citoyens français ?

JL : La franc-maçonnerie laïciste est dangereuse tout court. Pour les âmes et les intelligences, pour la France et les Français. La laïcité est non seulement la religion officieuse des francs-maçons -cela fut avoué par Vincent Peillon– mais elle est aussi et surtout l’idéologie dominante sous la Ve République. Vous remarquerez que tous les candidats à l’élection présidentielle approuvent cette laïcité qui fut autrefois condamnée par saint Pie X. Et même dans les rangs catholiques -Philippe de Villiers en l’occurrence-, la laïcité n’est pas toujours combattue. Concernant le combat contre la secte maçonnique, il est, à mes yeux, essentiel. L’institut Civitas l’a d’ailleurs très bien compris. Il devrait bien plus préoccuper les français, c’est exact. Car cette secte est directement responsable de leur asservissement. Les masses se focalisent bien plus sur les conséquences du mondialisme que sur les causes. Or si les deux sont à prendre à bras le corps, s’attaquer aux causes, au pouvoir, aux gouvernants, doit être la priorité afin de régler les problèmes majeurs (immigration massive, délinquance, sous-emploi, chômage…) générés par le système dont la nature est talmudo-maçonnique. Ce simple constat m’a poussé à écrire successivement « Le complot contre Dieu » et « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture ».

F∴ M∴ exposée :  Ce livre est-il utile au néophyte comme au « chercheur aguerri » ?

JL : Tout à fait. Il est, selon moi, utile et formateur, à l’instar du « Complot contre Dieu ». Le néophyte y apprendra tout ou presque. Celui qui a déjà étudié le sujet y trouvera des analyses politiques, religieuses, et de nombreux documents maçonniques, le tout dans un esprit de synthèse. La diffusion de l’information est plus que jamais nécessaire. L’ennemi ne se prive pas pour marteler sa propagande mensongère dans les médias dominants. Ses moyens sont immenses, les nôtres modestes. Il nous faut donc redoubler d’efforts pour défendre nos idées, les bons principes, la vérité, afin d’amener un maximum de gens vers la compréhension du système et par ce biais, vers le règne social du Christ, la religion catholique et le salut des âmes.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)