Anny Duperey : « Pour émouvoir la ministre de la Santé, il faudrait plus de morts du Lévothyrox »


C’est très juste, il faudrait 10.000 voire 50.000 morts pour que la salariée de Big Pharma, Agnès Buzyn, fasse quelque chose de concret concernant le Lévothyrox. Le coup de gueule de Mme Anny Duperey est salvateur et fait vraiment plaisir.


Ajoutée le 28 nov. 2017

INTERVIEW / VIDÉO –   Invitée du Buzz TV, elle pousse un coup de gueule contre le gouvernement. (de la minute 22:23 à 28:10)


TV Magazine 

Association française des malades de la thyroïde

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)