BHL et Le Point continuent de mentir !

BHL_sarko

Nicolas Sarkozy avec David Cameron, alors Premier ministre anglais, avec Mahmoud Jibril, chef du gouvernement libyen, et Bernard-Henry Lévy à Tripoli le 15 septembre 2011. © FEFERBERG-POOL/SIPA / SIPA FEFERBERG-POOL/SIPA FEFERBE/ FEFERBERG-POOL/SIPA


Attention, Botul, le philosophe le plus stupide de France est dubitatif, perplexe, incrédule et indigné par la mise en examen de son ami Nicolas Sarközy dans l’affaire du financement de sa campagne électorale par les fonds libyens de Mouammar Kadhafi. On imaginait très mal que ce hurluberlu eût pu dire le contraire, connaissant son rôle actif et sa complicité dans le massacre libyen ; son témoignage ne peut donc qu’être rejeté mais il ne se gêne pas de nous l’imposer quand même avec la complicité des médias français. Ce penseur de pacotille – cette escroquerie intellectuelle – vient nous expliquer qu’une enquête judiciaire menée en France relève d’un mauvais roman d’espionnage piétinant au passage la justice et sa dignité. Il osera également parler de la présomption d’innocence de Sarközy lui qui n’hésite pas une seconde à piétiner celle de Tariq Ramadan à travers de nombreuses déclarations !

La situation est extrêmement grave étant donné que la déstabilisation de la Libye permet aux groupes terroristes de prospérer et de se fortifier dans des zones de non-droit. Sans oublier que les déplacements de migrants sont favorisés par la chute du gouvernement libyen. Ainsi, il faut bien comprendre que ces gens se rendent complices de tous les désordres actuels et à venir, du chaos et des attentats dont aura à souffrir la France. Le peuple doit être conscient des conséquences de tels comportements criminels.


Aux premières loges de la crise libyenne, le philosophe doute des accusations proférées par le clan Kadhafi contre l’ancien président.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)