C dans l’air parle de François Asselineau


Ils ne savent plus que faire et comment s’y prendre avec la candidature Asselineau. Doivent-ils le présenter comme un hurluberlu ou un haut fonctionnaire de l’État, surcompétent ? Ils savent très bien que ses scores sur le Net, ses followers et vues sont spectaculaires, les plus élevés de tous les candidats; du coup, il faut faire attention à ne pas trop le ridiculiser et minimiser sa force… Quant à l’analyse de Sophie Coignard, elle a rarement été aussi pathétique et risible, vu qu’elle nous présente le Frexit de l’UPR comme un Frexit « sec » comme s’il en existait un autre, plus humide ou plus souple, d’autant qu’elle se trompe sur Mélenchon qui vient de reculer sur sa sortie de l’UE et de la monnaie commune comme on l’a toujours dit et répété ! Seul Yves Thréard a une analyse plus franche mais elle reste légère et manque de courage. Quant à l’analyse du représentant de l’IFOP… poubelle.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)