Menu de navigation des pages

L’impossible révolte des peuples d’occident

Posté le Mardi 22 avril 2014 | Commentaires fermés

Malgré les crises, malgré les inégalités, malgré le règne de la finance, les peuples d’occident restent passifs, comme anesthésiés par le système médiatique, politique et consumériste. Cette vidéo est un extrait du film (http://youtu.be/syAkdb_TDyo) « Dette, crise, chômage : qui crée l’argent ? ».

Lire la suite

Une ex-banquière : « Nous sommes en grand danger »

Posté le Mardi 22 avril 2014 | Commentaires fermés

La crise à venir sera d’une extrême violence ; elle ne fera pas de blessés, seulement des morts.

nomi-prins2-300x225Ne cherchons pas midi à quatorze heure, l’actu ne fait que se confirmer, les alertes comme les décès de banquiers et de financiers à travers la planète se multiplient, les voyants sont tous au rouge même si les médias comme les politiques tentent de minimiser voire de cacher la réalité, et le krach 2.0 est à venir. Nous aurons beau tergiverser ou chercher des solutions, lorsque le train fonce à pleine vitesse, l’impact est inévitable.

C’est ici une ex-banquière de la Goldman Sachs, cette pieuvre plus dangereuse que la Mafia, qui le déclare, une de plus en somme…

Une ancienne directrice de Goldman Sachs, Nomi Prins prétend « qu’il n’y a plus aucune importance de savoir qui siège à la Maison Blanche » et « les banquiers opèrent sans se soucier des besoins de l’économie nationale ». « Il n’y a pas de contrepoids à leur pouvoir « . Lisez cette interview exclusive d’une ex-insider du Calamar Géant…

Elle est aujourd’hui auteur et journaliste sur son site www.nomiprins.com sur lequel elle dévoile les coulisses du pouvoir et la domination des États-Unis par une minorité de banquiers. Nomi a également travaillé pour : Bear Stearns, Lehman Brothers et laChase Manhattan Bank. Voici une version condensée d’une interview réalisée par Josh Eidelson du magazine « Salon » :

« Ce n’est plus un secret que les grandes banques jouent un grand rôle dans l’élaboration de la politique bancaire américaine. Votre livre fait valoir qu’elles jouent un grand rôle dans toutes sortes de domaines, comme la politique étrangère. Quel est le véritable rôle des grandes banques dans l’élaboration des politiques aux États-Unis ? »

Lire la suite

Primes de cabinet : comment les ministères se sont partagés 12 millions d’euros en 2013

Posté le Samedi 19 avril 2014 | Commentaires fermés

Autant de fric donné à des imbéciles incompétents qui ont ruiné le pays laisse pantois… Moi qui croyais qu’une prime servait à motiver les gens en récompense d’un travail exceptionnel ! Non, pas du tout, c’est une prime à la médiocrité pour celui qui détruira le plus d’emplois, augmentera le plus les taxes et impôts ou diminuera au maximum les aides sociales… Pire encore, l’affaire du conseiller de Hollande et ses chaussures de luxe cirées par un spécialiste qui vient directement à l’Élysée démontre bien le peu de sérieux ainsi que l’extraordinaire mépris qu’ont ces voyous envers le peuple qui souffre de leur politique.

gouvernement« Le Figaro » a épluché le projet de loi de finances 2014. Près de 450 membres des équipes ministérielles se sont réparti 12 millions d’euros « de façon très inégale ». Voici comment.

C’est un document « aride et visiblement négligé » que Le Figaro a épluché pour publier cet article, lundi 14 avril : les 100 pages de tableaux du dernier « jaune budgétaire » du projet de loi de finances 2014. Le journal révèle que 449 membres des équipes ministérielles se sont partagé 12 millions d’euros de primes de cabinet, appelées « indemnités pour sujétions particulières » dans le langage administratif. Comment cet argent a-t-il été distribué ? Quels sont les ministères où les collaborateurs des ministres ont le plus touché de primes ? Eléments de réponse.

Les primes de cabinet, c’est quoi ?

Les « indemnités pour sujétions particulières » qualifient les enveloppes ministérielles que les ministères distribuaient auparavant en main propre, et que Lionel Jospin a décidé d’intégrer aux fiches de paie en 2001. « Si ce document permet d’établir une moyenne mensuelle de primes individuelles par ministère, il ne permet pas de ventiler les montants réels alloués selon les statuts », par exemple entre un directeur de cabinet et un simple conseiller, nuance Le Figaro.

Lire la suite

L’économiste Frédéric Lordon : « Il faut sortir de l’euro »

Posté le Vendredi 18 avril 2014 | Commentaires fermés

Lire la suite

L’idée d’un mini Smic se fraie son petit chemin

Posté le Jeudi 17 avril 2014 | Commentaires fermés

Attention, pas d’esprit mal tourné SVP, tenez-vous loin de toute accusation abusive d’une quelconque conspirationite maladive, il est juste question de diminuer le chômage des jeunes en les payant moins cher, parole de frère la truelle. Après les milliards de cadeaux sur les charges, Gattaz ose demander plus, toujours plus car comme tout le monde sait, les arbres poussent jusqu’au ciel. On commence par baisser le Smic pour les jeunes, puis la crise s’aggravant, ils demanderont sa baisse pour tous car il faudra sauver le pays de la crise et bla… bla… bla… Toutes ces salades sont insupportables surtout lorsque l’on ne répond pas à la question : Comment et avec quoi ces jeunes vont-ils payer les loyers exorbitants d’aujourd’hui, l’essence pour aller travailler… ?  Ainsi, l’idée fait son petit chemin dans les médias et reviendra sur la table d’ici peu, le tabou ayant été ainsi vaincu. Quelle bande de crapules hypocrites ?

gattazNon content d’avoir obtenu des allègements de charges de plus de 30 milliards d’euros, le président du Medef, Pierre Gattaz, réclame une modération des salaires et l’instauration d’un salaire inférieur au Smic pour les jeunes.

Le patronat français sera-t-il un jour rassasié des baisses de charges ? Ce n’est en tout cas pas pour demain. Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé, lors de son discours de politique générale, une série de mesures (allègement des cotisations patronales entre 1 et 1,6 SMIC, baisse des cotisations familiales de 1,8 point pour les salaires jusqu’à 3,5 SMIC, suppression de la surtaxe sur les sociétés, réduction du taux de l’impôt sur les sociétés de 33% à 28%, suppression de la C3S, etc.) pour alléger le coût du travail des entreprises.  

Lire la suite

Heartbleed : énorme et grave bug de sécurité sur internet

Posté le Mercredi 9 avril 2014 | Commentaires fermés

Une faille web très grave qui prouve la vulnérabilité de ces technologies de plus en plus présentes dans notre quotidien.

Heartbleed-vulnerability-CVE-2014-0160Heartbleed touche la bibliothèque logicielle de chiffrement OpenSSL. Si elle est critique, elle n’impacte que les versions 1.0.1 et la bêta de la 1.0.2 d’OpenSSL. Assez important tout de même, la version stable 1.0.1 étant déjà largement déployée.
Autre raison du sérieux de la faille : cela touche en conséquence l’implémentation des protocoles SSL et TLS, au coeur de la sécurité sur Internet. D’autant que Heartbleed a été publiée alors que beaucoup d’entreprises et d’éditeurs logiciels n’ont pas eu le temps de pousser une version corrigée d’OpenSSL sur les systèmes de leurs clients.

Lire la suite

L’or ukrainien : disparu et retrouvé en Irak – par Laurent Glauzy

Posté le Mercredi 9 avril 2014 | Commentaires fermés

gold-reserves-bundesbankNuit du 7 mars 2014 : à Borispol, aéroport de Kiev, quarante caisses de lingots d’or sont chargées en secret dans un avion non immatriculé, entouré d’une impressionnante escorte.

Tous les médias occidentaux ont observé le plus grand silence sur cette affaire. Seule la presse russe a évoqué l’évènement. Les journaux moscovites supposent que l’Oncle Sam aurait pris livraison des caisses de lingots d’or de l’Ukraine, par crainte d’une improbable invasion russe.

Ainsi, quarante caisses de lingots, constituant peut-être la quasi-totalité de la réserve d’or de l’Ukraine, ont quitté le pays en une seule nuit ! Le World Gold Council estime à 42,3 tonnes les réserves d’or de l’Ukraine. D’après les experts, une caisse de lingots portés par une palette standard contient 900 kg. Quarante caisses représentent donc environ 36 tonnes d’or.

Lire la suite
1234510