Menu de navigation des pages

Gaz de schiste à In Salah : la situation dégénère face à Haliburton

Posté le dimanche 1 mars 2015 | Commentaires fermés

C’est de toute manière une question de vie ou de mort, car quand les eaux seront contaminées, ils vont tous mourir de cancers et autres maladies dégénératives… Les forces du désordre, avec les impôts des peuples, défendent les voyous du CAC40 comme toujours. N’oubliez pas, si vous avez des doutes concernant l’hydrofracturation, de revoir le documentaire Gasland !

inSalah-Gaz-Schiste« Les habitants ont agi suite à des informations faisant état de la volonté de la compagnie Haliburton de creuser un nouveau puits expérimental », indique Djamel Addoun, un des membres du collectif qui lutte contre le gaz de schiste dans la ville d’In Salah.

Notre interlocuteur, qui se trouve à l’hôpital de la ville, indique que les gendarmes en charge de la protection la délégation de la compagnie américaine ont usé de gaz lacrymogène. Les affrontements qui ont suivi ont provoqué, selon notre interlocuteur, 4 blessés du côté des manifestants et 3 parmi les gendarmes.

« La situation est toujours sous tension et les militants anti-gaz de schiste ne semblent pas près de céder. Nous, Citoyens Algériens d’In-Salah, avons décidé d’empêcher l’entreprise de fracturer en construisant un barrage humain sur le site du forage et en barrant la route à Halliburton », indique par ailleurs un communiqué rendu public par le collectif.

Officiellement, Sonatrach et « ses partenaires » ont foré deux puits expérimentaux pour l’exploration du gaz de schiste. Les responsables politiques ont souvent affirmé que dès la fin des deux puits, l’exploration s’arrêtera. Les déclarations du collectif des militants anti-gaz de schiste confirment le contraire.

R.A.

Lire la suite

Crise : la SNCF supprimera jusqu’à 9.000 emplois d’ici 2020 !

Posté le vendredi 27 février 2015 | Commentaires fermés

Pourtant les prix ne cessent d’augmenter et suivent la même courbe ascendante des suppressions de postes ! Quand toute la France sera au chômage on se demande bien qui prendra leurs trains fantômes…

Les suppressions de postes à la SNCF vont continuer à un rythme soutenu, affirme ce jeudi 26 février une expertise remise au Comité central d’entreprise (CCE), selon laquelle près de 9.000 emplois nets pourraient disparaître d’ici 2020.

sncfCette étude avait été sollicitée par l’ensemble des syndicats à l’automne afin d’aider le CCE à mesurer les conséquences de la réforme ferroviaire votée l’été dernier. Cette réforme devant permettre à la nouvelle SNCF d’être plus concurrentielle et efficace est toujours vivement critiquée par la CGT-Cheminots et SUD-rail, à l’origine d’une longue grève en juin dernier.

Plus de sous-traitance, moins de lignes

Selon le cabinet Degest, la réforme impose des objectifs d’économies qui auront « un impact lourd sur l’emploi », notamment dans la branche Mobilités, l’exploitant les trains. Le cabinet s’attend dans cette branche à environ 10.000 suppressions d’équivalents temps plein d’ici cinq ans, « soit une accélération de 25 à 60% du rythme de baisse des effectifs » par rapport aux dernières années.

D’après les chiffres tirés du rapport Degest, les effectifs du groupe public baisseraient de 149.000 à 140.000 personnes entre 2014 et 2020 (143.000 dans l’hypothèse basse). Le cabinet prédit également une augmentation de la sous-traitance et « une forte diminution » du nombre de lignes, qu’accentuera selon lui la libéralisation annoncée du transport de cars, concurrent du rail.

Lire la suite

Loi santé : les dentistes manifesteront aussi le 15 mars

Posté le mercredi 25 février 2015 | Commentaires fermés

Encore une fois les pauvres patients croient que cette loi sera bonne pour leurs intérêts ! Il faut être d’une naïveté pathologique pour le croire car cette loi a été imposée par des lobbys financiers et non des experts des métiers de la santé qui cherchent l’intérêt exclusif des patients ! Les taux de remboursement des prothèses n’augmenteront pas, le prix à payer ne baissera donc pas, point. C’est donc une fumisterie de plus. Tout ceci n’a pour objectif que de libéraliser de plus en plus le métier, afin que des fonds de pensions puissent en prendre le contrôle. C’est un plan de destruction méthodique de la Sécu et des professions médicales. Malheureusement, les nouvelles générations sont tellement hédonistes, dégénérées, TV-lobotomisées que cela risque de passer sans trop de soucis, comme toujours.

No-NégoL’ensemble des organisations de chirurgiens-dentistes a appelé à grossir les rangs de la manifestation nationale le 15 mars à Paris, lancée par les internes en medecine, pour dénoncer le projet de loi santé.

Comme les médecins, les dentistes dénoncent «les réels problèmes techniques» liés à la généralisation d’ici 2017 du tiers payant, mesure «qui ne règle en rien la problématique des soins dentaires puisque toute une partie de nos actes sont très mal remboursés», explique Catherine Mojaïsky, présidente de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD). Les chirurgiens-dentistes exigent «un report de la discussion parlementaire sur la loi de santé», prévue en avril, «afin d’en permettre la réécriture totale».

Le dispositif est «absolument ingérable». Pour les prothèses et l’orthodontie, les tarifs sont supérieurs au plafond fixé par la Sécurité sociale et «les dépassements sont pris en charge de manière extrêmement variable d’un contrat» de complémentaires santé à l’autre, dit-elle.

Devant la grogne grandissante des professionnels de santé contre son texte, la ministre Marisol Touraine a relancé en janvier les discussions avec les professionnels de santé. Mais cette «pseudo concertation (…) a exclu délibérément les chirurgiens-dentistes» et «ne peut permettre dans le délai imparti de corriger un projet de loi dangereux», estiment neuf organisations de dentistes dans un communiqué commun.

Lire la suite

Algérie : la société Ooredoo n’annoncera pas dans les médias critiques envers l’Algérie et le Qatar

Posté le mercredi 25 février 2015 | Commentaires fermés

Le règne mammonique est à son acmé, puisque c’est le fric qui doit dicter la ligne de conduite aux rédactions des journaux ! On sait que c’est déjà le cas, que ce soit en France ou en Algérie, mais là c’est dit clairement sans ambages, sans fard ni hypocrisie ! Appel au boycott de cette entreprise de voyous qui financent le terrorisme dans le monde. Est-ce que le peuple algérien est assez éveillé politiquement pour engager un mouvement de boycott dynamique de cette entreprise ? L’avenir nous le dira…

algerie-la-societe-ooredoo-n-annoncera-pas-dans-les-medias-critiques-envers-l-algerie-et-le-qatar_L(Agence Ecofin) – « Nous ne cautionnerons en aucune façon des attaques personnelles ni envers l’Algérie ni envers le pays d’où a commencé l’aventure Ooredoo, le Qatar. Nous ne nous engagerons jamais aux côtés de ceux qui sont animés par des valeurs négatives de dénigrement et de médisance », a affirmé le directeur général de l’opérateur algérien de téléphonie mobile Ooredoo, filiale du Groupe Ooredoo basé au Qatar. Joseph Ged s’exprimait le 18 février 2015 lors d’un dîner offert à la presse.

Cette sortie a nourri la polémique sur les intentions de la société Ooredoo qui est l’un des plus gros annonceurs en Algérie. « Le chantage de Joseph Ged », le titre majeur barrait la Une du grand quotidien El Watan ce 23 février. Ce journal est reparti vers le patron d’Ooredoo qui a précisé sa pensée : « Nous demeurons respectueux de la ligne éditoriale de la presse et nous sommes un annonceur libre de ses choix et de ses décisions toujours conformes aux lois algériennes (…) Ooredoo a été le premier opérateur à casser le chantage économique de certains annonceurs envers la presse et nous refusons d’associer notre entreprise à la diffamation. »

Lire la suite

Manifestations en Algérie contre le gaz de schiste

Posté le mardi 24 février 2015 | Commentaires fermés

NON-au-gaz-de-schisteLa contestation est de plus en plus grande contre cette folie qu’est la volonté affichée par les autorités algérienens d’exploiter le gaz de schiste ! Il faut absolument se soulever contre l’utilisation de cette ressource destructrice et polluante comme nulle autre pareille ! Voir le film Gasland au plus vite pour comprendre les enjeux de cette folie criminelle. Une jeune femme reporter photographe a été arrêtée,  passée à tabac et conduite de force au siège de la police de l’ex-rue Cavaignac. Là, elle a été totalement déshabillée par des agents féminins, probablement dans le but de l’humilier. Son matériel professionnel lui a été confisqué. Au terme de sa rétention, elle a été conduite au CHU Mustapha pour y être examinée par un médecin. Le policier s’est permis d’ordonner au médecin de délivrer un certificat médical ne mentionnant aucune blessure. Le médecin, très courageux et d’une dignité exemplaire, a ordonné à son tour au policier de quitter la salle d’examen. Le médecin a établi en honneur et conscience un certificat constatant les blessures observées sur la victime et l’a remis à cette dernière. Le policier le lui a tout de suite confisqué, puis déchiré une fois de retour au poste. La reporter a été relâchée — sans son matériel — et s’en est allée retrouver le médecin du CHU. Affaire à suivre …

Un important dispositif policier a été déployé mardi 24 février à l’aube dans le centre d’Alger, ont rapporté plusieurs journalistes. Les forces de l’ordre encerclent l’esplanade de la Grande-Poste, où doit se tenir un rassemblement contre le gaz de schiste.

schiste-algérie

Lire la suite

Grèce : Un artiste grec s’inspire de la crise financière pour détourner de manière très expressive les billets d’euros

Posté le samedi 21 février 2015 | Commentaires fermés

stefanos-euro-banknotes-9

C’est à un détournement intelligent que s’est livré cet artiste grec, rapportant avec hardiesse et insolence, la situation financière et sociale catastrophique sévissant dans son pays.

En réaction à la crise financière qui touche son pays, mais aussi toute l’Europe depuis quelques années, l’artiste grec Stefanos a détourné les billets de banque en euro en incluant de petits personnages, afin de transformer les traditionnelles gravures en scènes reflétant de manière cynique la situation réelle de la Grèce : arrestations, vols, suicides, émeutes, manifestations et j’en passe. Un projet très intéressant intitulé Euro Banknotes Bombing, qui peut-être également perçu comme une forme de street art, dégradant la propriété publique pour servir son propos.

 

Lire la suite

L’état protège HSBC et non son Trésor Public (avec l’argent du contribuable que cette banque a volé) !

Posté le samedi 21 février 2015 | Commentaires fermés

C’était une belle action symbolique à 300 ou 400 € et pourtant l’état a préféré envoyer la police pour récupérer les fauteuils, alors qu’il n’envoie pas grand monde pour récupérer les milliards d’euros détournés au Fisc… Comprenne qui pourra.

HSBC-Bayonne

L’état protège HSBC et non son Trésor Public…

Lire la suite

12345102030