Menu de navigation des pages

Théorie du genre : mise à pied pour avoir voulu lire le Kamasutra à ses élèves en Italie

Posté le Vendredi 18 avril 2014 | Commentaires fermés

Elle avait demandé à l’un de ses élèves d’apporter le Kamasutra en classe pour le lire. Mise à pied pour dix jours, elle n’aura pas eu le temps de faire découvrir les différentes positions de l’amour aux collégiens de cette école de Come dans le nord de l’Italie. L’histoire, racontée dans le quotidien La Provincia, fait scandale dans la célèbre cité des bords du lac du Come.

D’autant que, à en croire la presse locale, cette affaire est la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour les parents des collégiens. D’après le témoignage des parents de plusieurs  élèves, la professeure de 54 ans, qui enseigne la musique, aurait utilisé Facebook «avec une excessive légèreté», partageant avec ses élèves des photos jugées «peu opportunes». D’où la suspension de 10 jours - la sanction la plus grave avant le licenciement – prononcée contre elle par l’établissement qui avait dû interdire tablettes et smartphones quelques temps dans l’enceinte de l’école .

Accusée en 2005 d’avoir montré ses seins en classe

Déjà en 2005, la professeure, soupçonnée de frivolité, avait été au centre d’un autre scandale qui avait fait les choux gras de la presse nationale. Elle avait été accusée d’avoir montré ses seins en classe alors qu’elle enseignait au lycée de Cantu dans la banlieue de Come. Mais une enquête interne conduite par un inspecteur de l’éducation nationale avait blanchi la fonctionnaire.

Depuis le début de l’année scolaire, l’enseignante se heurte, semble-t-il, à l’hostilité des parents d’élève. Ces derniers l’accusent d’avoir  utilisé internet pour diffuser en classe des vidéos contestables. L’affaire, là encore, a atterri sur le bureau du chef d’établissement qui a tenu à relativiser. «Il y a autour de tout cela beaucoup trop de tensions », a-t-il dit.

Au sein de l’établissement scolaire, l’attitude de leur collègue divise les membres du corps enseignant. « Une belle femme n’est pas forcément une libertine », ont souligné certains profs. D’autres avouent que les tenues légères de l’enseignante ont été sources d’embarras. «En cas de nouvelle affaire, elle risque d’être définitivement mise à la porte», ont-ils estimé.

Lire la suite

La main de Soros & Co. dans le désordre ukrainien par Laurent Glauzy

Posté le Vendredi 18 avril 2014 | Commentaires fermés

Dossier présenté par Laurent Glauzy (partie 1/2)

sorosDans son article George Soros’ Giant Globalist Footprint in Ukraine’s Turmoil (La trace du géant mondialiste Soros dans le désordre ukrainien), publié dans le journal The New American, William F. Jasper développe les vraies raisons de la révolte de la place Maïdan qui a fait plus de quatre-vingt-dix morts. Cet écrivain analyse avec une clarté et une profondeur peu communesles véritables causes qui ont mis Kiev à feu et à sang du 29 novembre 2013 au 21 février 2014.

William F. Jasper expose que, de Gazprom aux siloviki [composés des responsables des ministères et des services chargés de la défense et de la protection de l’ordre public : le ministère des Affaires intérieures (MVD), le ministère de la Défense (MO), le Service fédéral de Sécurité (FSB)], dans la Russie de Poutine, les grandes entreprises sont tenues par d’anciens hauts responsables du KGB[1]. Les anciens apparatchiki constituent les sphères supérieures du pouvoir russe.

À Kiev, cette réalité est représentée, dans l’ombre, par George Soros. Ces dix dernières années, comme dans des dizaines d’autres nations, le milliardaire a versé des millions de dollars à des organisations non-gouvernementales (ONG) ukrainiennes, dans le but de transformer ce pays en une société « plus ouverte et démocratique ».

Soros derrière l’ONU

De fait, les manifestants de la place Maïdan étaient instrumentalisés par Soros et ses associations, à l’instar de l’International Renaissance Foundation (IRF) et de l’Open Society.

Lire la suite

Tariq Ramadan et l’UOIF contre Farida Belghoul et les JRE

Posté le Vendredi 18 avril 2014 | Commentaires fermés

Ramadan_Oubrou_Genre_JREDans cette vidéo du 17 avril 2014, T. Ramadan explique parfaitement qu’il est contre la JRE ; et, par une curieuse coïncidence, le président de l’UOIF se positionne lui aussi clairement en attaquant frontalement Farida Belghoul ! Enfin, un peu de clarté dans le monde ténébreux et fourbe de frère Tariq… On nous disait avec insistance qu’il avait soutenu la JRE lors de sa conférence de Lyon, dans la mosquée turque ; voici donc un cinglant démenti qui ne laisse plus planer le moindre doute à ce sujet. Ces clowns, je vous le rappelle, déclaraient, par la bouche de T. Oubrou, qu’ils seraient prêts à discuter même avec le diable ! Il semble donc que F. Belghoul, persona non grata au Bourget, soit devenue, à leurs yeux, pire que Satan (LAA). À vous de juger d’un tel comportement.
Maintenant que la guerre est déclarée, sachez, chers lecteurs, que la riposte sera très violente, à la mesure de cette attaque. Car ces traîtres, adeptes de la secte égyptienne des frères musulmans, utilisent les médias mainstream pour nous attaquer ! Je détiens des dossiers catastrophiques sur l’UOIF, des casseroles bruyantes et assourdissantes, très humiliantes, sur les dirigeants de cette mascarade. Jésus Christ (AS) exhortait les fidèles à faire sortir les marchands du Temple ; il est temps de faire sortir la mosquée, Temple de Dieu, du gigantesque bazar que représente la rencontre annuelle de l’UOIF au Bourget.

PS : À l’écoute de l’ITW de T. Ramadan sur BFM, je vous défie de m’expliquer ce que vous en avez compris et retenu. Quels sont sa ligne directrice, ses mots d’ordre, ses actions concrètes ? Comme toujours, il parle pour… parler. Il est contre mais… C’est pas bien, par contre… Il y a toujours un « mais », le grain de sable qui coince et empêche d’aller jusqu’au bout du raisonnement. Et dire que la réunion de cette année tourne autour du thème de la famille !

Tariq Ramadan et l’UOIF contre Farida Belghoul ? Cherchez le nouvel ordre mondial…

Ce matin, Tariq Ramadan était l’invité de BFM TV et RMC. Interrogé sur la loi Taubira, Tariq Ramadan a tenu un discours minimaliste et surtout relativiste. « Du point de vue de la conscience religieuse, le mariage pour tous est quelque chose qui pose un vrai problème de conscience », a-t-il dit, ajoutant encore «  La question de l’homosexualité doit être posée dans des termes de philosophie de vie: je pense que c’est quelque chose qui va à l’encontre de ma foi ». Et l’islamologue de conclure qu’il faut dans tous les cas « respecter la loi ». Le petit-fils d’Hassan el-Banna, fondateur des Frères musulmans, se veut donc légaliste même si la loi est contraire au bien commun.

Et la théorie du genre ? Là encore, Tariq Ramadan relativise. Tout cela serait exagéré. Et puis, surtout, Tariq Ramadan tient à dire qu’il est opposé aux Jours de Retrait des Écoles lancés par Farida Belghoul. Il est «  absolument contre cette façon de faire », dit-il. « Ça ne résout rien ». D’ailleurs, la théorie du genre, ce n’est pas une mauvaise chose, à écouter Tariq Ramadan : «  La question du genre, il faut la poser, elle doit être débattue. (…) Quand il se passe quelque chose à l’école, sur la question des programmes, on en discute. Ce n’est pas en retirant nos enfants de l’école qu’on trouve des solutions ».

Si on analyse un peu les propos de Tariq Ramadan, on perçoit vite que la stratégie de la victimisation du lobby LGBT vient servir son discours. Pour Tariq Ramadan, oui, cela ne fait pas de doute, il faut parler des discriminations. Car cela doit lui permettre d’entretenir l’idée que les musulmans sont victimes de discriminations. Tariq Ramadan a le culot de prétendre s’identifier aux victimes de discrimination. « Quelqu’un comme moi », dit-il, en parlant de la discrimination à l’emploi que subiraient les musulmans… Sauf que Tariq Ramadan, ex-doyen du Collège de Saussure à Genève, titulaire d’une chaire d’études islamiques contemporaines à l’Université d’Oxford et directeur du Centre de Recherche sur la Législation islamique et l’Éthique au Qatar, n’a vraiment pas le profil d’une victime de la discrimination. 

Lire la suite

Le réalisateur des «X-Men», Bryan Singer, accusé d’abus sexuels sur un mineur

Posté le Jeudi 17 avril 2014 | Commentaires fermés

Encore un pédophile frankiste…

ÉTATS-UNIS – Les faits se seraient déroulés en 1999…

bryan-singer-soiree-vanity-fair-oscars-2-mars-2014-1562537-616x380Le réalisateur et producteur Bryan Singer, qui signe le prochain volet de la saga «X-Men» est accusé d’avoir abusé sexuellement un jeune homme de 17 ans, selon le site américain TMZ et le magazine Variety. Les faits se seraient déroulés en 1999 à Los Angeles et Hawaï lors de «soirées sordides», selon les termes de la plainte. «Hollywood a un problème avec l’exploitation sexuelle des enfants», lâche l’avocat du plaignant.

La plainte met également en cause Marc Collins-Rector, l’ancien président de la startup Digital Entertainment Network, qui aurait avec plusieurs de ses investisseurs dont Bryan Singer, «attiré des jeunes hommes» dans une maison pour les droguer et les abuser sexuellement au cours de «soirées tristement célèbres» dont «beaucoup connaissaient l’existence à Hollywood».

«Ces accusations sont sans fondement», réplique l’avocat du réalisateur, Marty Singer, qui qualifie cette action en justice d’«absurde» et «diffamatoire». Le nouveau film de Bryan Singer, X-Men: Days of Future Past, doit sortir le 21 mai.

Lire la suite

J. Servier est mort, Big Pharma est toujours vivant

Posté le Jeudi 17 avril 2014 | Commentaires fermés

ServierIl existe une justice immanente sur Terre, une justice cosmique et elle porte comme nom la Mort. J. Servier vient de passer à trépas et désormais, il est de l’autre côté de la ligne. C’est ce même Jacquouille-la-fripouille qui déclarait, concernant le procès du Mediator®, qu’il s’en foutait complètement ! Le Dr I. Frachon a eu les mots justes pour commenter cette joyeuse nouvelle ; car à chaque fois que la justice agit il faut que l’Humanité s’en réjouisse : « C’est un escroc, un corrupteur, un empoisonneur qui vient de disparaître » ! Pas mieux à déclarer me concernant. Juste une pensée émue pour les victimes et peut-être aussi une petite pensée satisfaite concernant le sort qui l’attend lorsqu’il se présentera devant le Créateur… On verra bien si ses milliards pourront lui être d’une quelconque utilité et s’ils pourront encore une fois lui sauver  la mise …

INTERVIEW – L’avocate de victimes du Mediator® Christine Ravaz réagit à la mort du président-fondateur des laboratoires Servier…
Les laboratoires Servier ont annoncé ce mercredi la mort à 92 ans de leur président-fondateur, Jacques Servier, mis en cause dans le scandale du Mediator®. Christine Ravaz, avocate de victimes, réagit à sa disparition.

Lire la suite

Théorie du genre : Béatrice Bourges soutient les JRE

Posté le Mercredi 16 avril 2014 | Commentaires fermés

Lire la suite

Conférence sur la santé avec G. Lartigot

Posté le Mercredi 16 avril 2014 | Commentaires fermés

Lartigot_Gilles

Lire la suite
12345102030