Chevalerie soraëlienne : le junkie absent du procès Vs Klarsfeld pour « finir le travail » !

Partager

Soral-7avril2016-Procès-Klarsfeld


Ah les clowns ! Une image vaut parfois 1000 mots et l’illustration ci-dessus encore plus ! Toujours le même constat : plus personne pour soutenir le junkie mythomane à la moto de luxe à 70.000 €, aux hôtels de luxe à 1000 € la nuit et au TGV en première classe, le sous-chef de la dissidence dorée (le chef étant Dieudonné, sans commune mesure). Il expliquait dans un message Facebook que Hitler aurait dû terminer le travail, mais voilà qu’aujourd’hui, il fuit la réalité et se montre incapable de se présenter à un procès simple dans lequel on lui offre la possibilité de s’expliquer librement autant sur la forme que sur le fond.

Ce même dégénéré et ses sectateurs imbéciles et décérébrés qui reprochaient à Paul-Éric Blanrue son absence en deuxième instance devant la Cour, alors que lui-même n’a pas le courage de se présenter à son procès en première instance ! C’est le fameux courage soraëlien bien connu des initiés — la chtouille faurissonienne — doublé des contradictions notoires du gourou qui a raison, toujours raison ; il suffit juste que l’on sache quand et à quelle heure… pour ne pas être trop surpris.

Vous devinez tous qu’il pleurnichera comme toujours contre le système qui le martyrise et demandera aux pigeons de faire des dons afin de payer pour ses bêtises qu’il n’assume même pas. Heureusement que de moins en moins, voire beaucoup moins de gens le suivent pour notre plus grand plaisir.


Trois mois de prison avec sursis ont été requis aujourd’hui à l’encontre de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral, poursuivi pour « apologie de crimes de guerre et contre l’humanité » pour des propos visant les époux Klarsfeld. « C’est un message clairement antisémite. Il est outrageant, insultant, non seulement pour les époux Klarsfeld mais aussi pour les enfants des déportés et toutes les victimes de l’Allemagne nazie », a dénoncé la procureure en demandant au tribunal « d’imposer à Alain Soral de ne plus tenir de tels propos ». Le jugement a été mis en délibéré au 14 juin.

En mai 2015, Alain Soral, qui accumule les condamnations et poursuites judiciaires pour des propos antisémites, avait posté sur sa page Facebook un extrait d’un article de presse sur l’ordre allemand du mérite dont avaient été décorés les chasseurs de criminels nazis, Serge et Beate Klarsfeld. Au-dessus de l’extrait de l’article, un commentaire, attribué à l’essayiste, avait suscité l’émoi d’internautes: « Voilà ce qui arrive quand on ne finit pas le boulot! » Ce message avait ensuite été supprimé.


– Commentaire du Clan : De quel « boulot » parle Soral ? De celui à propos duquel il semble dire qu’il ne croit pas lui-même, sans jamais le dire toutefois, ce qui fait que personne ne connaît son opinion ? On ne comprend pas. Des explications s’imposent. Pas vrai, Viguier ? ER TV va sans doute lui demander.  Non ?

« Le père de Serge Klarsfeld et une partie de sa famille sont morts en déportation », a souligné son avocat, Me Olivier Maudret, en parlant de « blessures ravivées ». Au terme d’une enquête préliminaire, le parquet a cité Alain Soral à comparaître pour « apologie de crimes de guerre et contre l’humanité ». Mais mercredi, le polémiste ne s’est pas présenté devant la 17e Chambre correctionnelle de Paris où il était représenté par deux avocats.

– Commentaire du Clan : We beg your pardon ? La Secte d’Alain Soral fait des gorges chaudes quand Blanrue, non convoqué selon les règles, mais présent malgré tout en première instance, se fait représenter à l’appel du procès que la Licra lui a intenté contre son film (alors qu’il a, lui, on le répète, déjà parlé deux heures sur ce sujet devant la Cour en juin 2015 lors d’une audience de 10 heures !). Ben alors, Soral, que se passe-t-il ? Un problème de santé ? Une défaillance ? Un important rendez-vous sur Skype ? Un tournoi de golf ? ER TV va sans doute lui poser la question.  Non ? Allez, on se détend et on rigole…

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)