Complotite : Sarkozy se dit victime d’une « machination » !

Partager

Libya's President Muammar Gaddafi (R) and his counterpart from France Nicolas Sarkozy listen to national anthems at Bab Azizia Palace in Tripoli July 25, 2007. REUTERS/Pascal Rossignol (LIBYA)


Vous n’avez peut-être pas encore vu le dernier numéro de Cash investigation enquêtant sur les affaires libyennes de l’ex-président Nicolas Sarkozy ; il serait temps de le faire. Effectivement, Nicolas Sarkozy a pour seul axe de défense, l’accusation de complot dirigé contre lui. Du coup, comme par magie, les complots existent, il n’y a plus de problématique de paranoïa comme c’est le cas dès qu’il s’agit du 11 septembre et de complot.

En réalité ce numéro de Cash investigation démontre que nous sommes dirigés par des voyous, des délinquants qui se moquent totalement de la loi et des conséquences de leurs actes. Ils brassent des millions d’euros en espèces avec des numéros de billets de banque qui se suivent, ce qui prouve que l’argent a été retiré d’une banque centrale ! Et qui ont – ces gens-là –  le culot de vendre des tableaux à 500 000 € alors qu’ils sont tout juste estimés à 20 000 € sur le marché  ! Bref, il est inconcevable que la justice ne condamne pas plusieurs protagonistes de cette affaire.


Sans surprise, pas un mot de Sébastien Huyghe à propos de Nicolas Sarkozy lors de sa rencontre avec les collégiens de Léon Blum.

Pourtant, cette semaine, le député n’a pas manqué de marteler son soutien à l’ancien chef de l’État. Il persiste et signe.

Après l’intervention jeudi de Nicolas Sarkozy sur le plateau du 20 h de TF1 pour défendre son « honneur » et tandis que Ziad Takieddine continuait vendredi d’affirmer avoir remis de l’argent à l’ancien Président de la République, Sébastien Huyghe, lui, a redit sa «…[…]


La Voix du Nord

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)