Compte-rendu du procès en appel contre Alain Soral + nouvelle arnaque !

nouvelle-arnaque-soral-compte-rendu-appel-aix-LAIBI


Hier 5 septembre 2017, s’est déroulée devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence la plaidoirie en appel du procès intenté par Monsieur Salim Laïbi contre Alain Bonnet dit Soral pour diffamation publique et non pour injure comme ce dernier se plaît à le répéter en mentant inlassablement à ses auditeurs. Le procès a duré quelque trois quarts d’heure en l’absence de M. Alain Soral. Après avoir procédé au rappel des faits et du déroulement de l’instruction judiciaire au cours de laquelle Alain Soral s’est illustré par son mépris de la justice, ne s’étant jamais présenté aux convocations, ce qui a conduit la juge d’instruction à délivrer un mandat d’amener qui s’est révélé infructueux pour la bonne raison que Monsieur Alain Bonnet dit Soral n’a jamais donné sa véritable adresse, la plaidoirie du conseil de Monsieur Salim Laïbi, après un rappel des faits incriminés, a appuyé son argumentation sur un nouveau constat d’huissier ayant définitivement établi la responsabilité de l’auteur des propos diffamatoires, c’est-à-dire Monsieur Alain Bonnet dit Soral, puisque c’est « lui-même » qui l’avoue dans une vidéo qu’il a « lui-même » postée sur son compte YouTube.

La défense de Monsieur Alain Bonnet dit Soral n’a pas changé d’un iota comparée à la plaidoirie en première instance. Pour résumer, le chevalier Bayard n’assume plus du tout ses propos et affirme que ce n’est pas lui qui a posté ce message diffamatoire et qu’il n’y avait aucune preuve que la page Facebook incriminée fût la sienne (pourtant le constat d’huissier a bien été versé au dossier !) ! Le courage, comme souvent, a déserté le logiciel soraëlien…

L’avocate générale a plaidé la culpabilité de Monsieur Alain Bonnet dit Soral, et a rappelé qu’il s’était systématiquement dérobé à l’institution judiciaire et qu’il n’y avait même pas d’adresse physique où le contacter ! Elle a égalemen rappelé qu’il avait le loisir de venir aux convocations amener les preuves de ses graves accusations.

Il est de plus en plus évident que Monsieur Alain Bonnet dit Soral est en train d’organiser son insolvabilité afin de ne pas payer ses amendes et condamnations.

La nouvelle arnaque du gourou

soral_grosal_donsL’avocat général a également insisté sur le fait que depuis 2008, sur une dizaine de condamnations de Monsieur Alain Bonnet dit Soral, seulement deux amendes ont été payées ! Du coup, on est en droit de se demander où est passé l’argent des dons des naïfs qui croient aider la dissidence en envoyant leur argent au gourou ? Il est question d’une cagnotte rondelette avoisinant les 350 000 € récoltés après de nombreux appels aux dons pour payer ses amendes, ce qui est parfaitement illégal ; la justice ayant déjà condamné d’ailleurs Monsieur Alain Bonnet dit Soral pour ce motif ! Il faut croire que la pleurniche et la victimisation semblent être rentables pour lui.

On comprend mieux dès lors comment fonctionne la mécanique Égalité et Réconciliation ou plus exactement Rentabilité et Escroquerie puisqu’il est question de se faire passer systématiquement pour une victime, de pleurnicher, de crier au complot sioniste afin de continuer à lancer des appels aux dons extrêmement fructueux. Il pourra ainsi continuer à jouir d’une moto de luxe, de nuitées dans des hôtels de luxe et de déjeuner dans les brasseries germanopratines… tout en se faisant passer pour un dissident persécuté par le système, à l’instar de son acolyte multimillionnaire Dieudonné M’bala M’bala ! S’il gagne un procès c’est tout bénef, s’il le perd, il criera comme toujours au complot sioniste ! Pas bête mais ça ne peut durer éternellement et ça commence à se voir…

Délibéré le 6 octobre 2017.


Rappels utiles :


Bas les masques : MAJ de l’organigramme de la secte, V9 du 1 septembre 2016




VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)