Comptes de Poitou-Charentes : des conseillers régionaux UDI portent plainte

segolene-royal


Drôle d’affaire qui implique Mme Ségolène Royal et qui concerne des dizaines de millions d’euros de gestion de sa région. On parle de pas moins de 111 millions d’euros d’impayés et de 46 millions d’euros d’emprunts toxiques qui vont certainement se répercuter en taxes locales qui exploseront très bientôt car, comme toujours, c’est toujours le contribuable qui doit payer les pots cassés…


Les élus centristes du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ont décidé de porter plainte contre X concernant les comptes de l’ex-région Poitou-Charentes afin de « savoir qui sont les responsables »…        

Des conseillers régionaux de l’UDI (opposition centriste) ont déposé une plainte contre X mardi après la publication en décembre d’un rapport de la Chambre régionale des comptes sur la mauvaise gestion financière de l’ex-région Poitou-Charentes, présidée pendant dix ans par Ségolène Royal.

« Il faut que l’on sache qui sont les responsables. Quand on a une entreprise, on a des comptes à rendre. Et bien aujourd’hui, c’est aussi ça le rôle des élus », a déclaré lors d’un point presse à Poitiers Christelle Chassagne, élue centriste des Deux-Sèvres. Les conseillers UDI, soutenus notamment par des élus Les Républicains, ont déposé plainte dans l’après-midi au commissariat.

« Une procédure pas légale »

La Chambre régionale des comptes (CRC) avait publié en décembre un rapport confirmant les impayés à hauteur de 111 millions d’euros, que la région Nouvelle-Aquitaine (Aquitaine, Limousin, Poitou-Charente) a réglé, et la dette léguée par l’ex-région Poitou-Charentes, dont 46 millions d’emprunts toxiques que la nouvelle région doit aujourd’hui rembourser.

« Un directeur financier signait, contractait des prêts sans délégation de signature ni délibération du Conseil régional pour le faire. Donc pour nous, c’est reprendre ni plus ni moins ce qui est écrit dans le rapport de la Chambre régionale des comptes qui dit que cette procédure n’est pas légale », a expliqué l’élu centriste de Charente-Maritime, Bruno Drapron.

Ségolène Royal estime que la CRC a validé les comptes de la région qu’elle présidait

Lors de l’assemblée plénière du Conseil régional à Bordeaux le 19 décembre, de nombreux élus de différents partis avaient demandé à la Région « d’établir les responsabilités » sur cette gestion financière.

« Au nom du groupe UDI, nous vous demandons de porter plainte contre Daniel Parizot », directeur financier de l’ex-Poitou-Charentes, avait déclaré le président de ce groupe, Jean Dionis du Séjour, en s’adressant au président du conseil régional Alain Rousset (PS). Ne souhaitant pas passer la mandature « à regarder dans le rétroviseur », Alain Rousset s’en était tenu à rappeler que la CRC n’avait pas saisi la Cour de discipline budgétaire, seule habilitée à poursuivre pénalement.

Le 8 décembre, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, avait estimé que le rapport de la CRC validait la gestion de […]

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)