Crise : Volkswagen va supprimer 30.000 emplois d’ici 2020

wolfsburg-vw-werk_3


Et 30.000 chômeurs de plus dans le monde ce qui va arranger nos affaires ! La crise qui vient sera bien plus violente que celle de 2008 ; ainsi, les politiques candidats à la présidentielle de 2017 vont nous expliquer qu’ils ont échoué car la crise est passée par là, sauf qu’ils n’expliqueront jamais le pourquoi de la crise et ne désigneront pas une fois de plus les responsables qui en sont à l’origine !


Cette réduction des effectifs vise à rétablir la rentabilité de la marque Volkswagen déjà mauvaise avant le dieselgate.

L’information qui circulait depuis plusieurs semaines est confirmée. Volkswagen va supprimer jusqu’à 30.000 emplois d’ici 2020 dans le cadre de son « plan d’avenir » visant à rétablir la rentabilité de la marque Volkswagen.
Le manque de rentabilité de la marque Volkswagen était régulièrement souligné, bien avant que n’éclate le scandale du « dieselgate ». Cette affaire n’a fait qu’accélérer des mesures qui étaient déjà considérées comme inévitable auparavant.
Selon le quotidien Handelsblatt, les deux tiers des suppressions de postes auront lieu en Allemagne et seront essentiellement réalisées via des départs à la retraite.
Le reste des coupes sera effectué en Amérique du Nord et au Brésil.
Les détails de ce plan de réorganisation ont été âprement négociés depuis des mois avec les syndicats.
4 milliards d’euros d’économie en quatre ans Le groupe vise des économies de près de 4 milliards d’euros d’ici 2020. Le « plan d’avenir » doit permettre à la marque Volkswagen de devenir plus rentable et de faire plus de place à l’électrique.
L’entreprise, qui a mis 18 milliards d’euros de côté pour couvrir le coût du scandale, avait enregistré en 2015 sa première perte en plus de vingt ans.
Le groupe Volkswagen emploie environ 624.000 personnes dans le monde, dont 282.000 en Allemagne. Aux yeux de ses responsables, c’est beaucoup trop compte tenu de l’essor des véhicules électriques.
À long terme, c’est 10 000 emplois qui pourraient être concernés Il y a quelques semaines, une information du Frankfurter Allgemeine Zeitung faisait déjà état d’un projet de suppression de 10 000 emplois, sans licenciements mais sans indiquer d’échéance.


« Il ne s’agit pas de supprimer seulement quelques centaines de postes », a indiqué Karlheinz Blessing le directeur du personnel. « Il s’agira dans le monde et sur plusieurs années d’un nombre à cinq chiffres ».


Moins de personnel nécessaire pour fabriquer des véhicules électriques 

Durement frappé par le scandale des moteurs diesel truqués, le groupe a décidé d’accélérer sur l’électrique. Il a annoncé en juin 2016 vouloir commercialiser plus de 30 véhicules tout électriques d’ici 2025.
Or, les véhicules électriques contiennent moins de composants que les véhicules à essence, « donc nous aurons besoin à long terme de moins de salariés pour la production », a expliqué M. Blessing.
Selon certains experts, sa rentabilité pâtit notamment du fait qu’il […]

L’argus
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)