États-Unis : quatre morts, dont le tireur, dans une fusillade chez UPS à San Francisco

fusillade_ups_san_francisco

Des policiers filtrent l’entrée d’UPS, le 14 juin 2017, à San Francisco (Etats-Unis), après qu’une fusillade a éclaté.  (STEPHEN LAM / REUTERS).


Encore un attentat aux États-Unis, cette fois-ci dans les entrepôts de l’entreprise UPS de San Francisco, qui a fait tout de même 4 morts. Mais pas de panique, ceci n’a rien à voir avec le terrorisme islamiste, c’était juste un salarié mécontent ou quelque sociopathe assoiffé de sang. Vous pouvez retourner à vos occupations et dormir tranquille.


Une fusillade dans un entrepôt de la société de messagerie UPS à San Francisco (États-Unis) a fait trois morts et le tireur, qui a retourné son arme contre lui, a déclaré la police, mecredi 14 juin.

Deux autres personnes ont été blessées, a précisé Toney Chaplin, chef par intérim de la police de San Francisco, lors d’une conférence de presse. Il a souligné que l’incident ne semblait pas de nature terroriste.

La police ne sait pas s’il s’agissait d’un employé

Le tireur portait un uniforme d’UPS. Selon le San Francisco Chronicle (en anglais), les enquêteurs n’avaient néanmoins pas déterminé à ce stade s’il était ou non un employé de l’entreprise. Les forces de l’ordre ont à présent « le contrôle du bâtiment » où travaillent 850 personnes, et enquêtent sur les faits.

Cette fusillade intervient quelques heures après qu’un Américain a ouvert le feu contre une vingtaine d’élus républicains et leurs collaborateurs qui s’entraînaient pour un match de baseball caritatif, blessant le numéro trois de la Chambre des représentants et quatre autres personnes. Le tireur a été abattu par la police.


France TV Info / AFP

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)