Tariq Ramadan : « Tu t’es déjà touchée en pensant à moi ? » ! Une victime du prédicateur témoigne.


Voici le témoignage1 audio d’une Française d’origine maghrébine ayant entretenu avec Tariq Ramadan une correspondance via smartphone – SMS et téléphone – pendant plusieurs mois mais n’ayant jamais cédé à ses avances de passage à l’acte ; Monsieur Tariq Ramadan ayant, selon le témoin, complètement changé de visage, était devenu très menaçant et procédurier, ayant envoyé de nombreuses lettres d’avocat dont certaines se sont avérées fausses (en notre possession).

Rappelons que M. Tariq Ramadan a été accusé ces dernières semaines de plusieurs viols par des Françaises mais également par une Belge qui hésite encore à déposer plainte. D’autres témoignages nombreux viendront également des USA ou de Suisse, quatre femmes dont il était le professeur au collège de Saussure lorsqu’elles étaient mineures. L’ex-cadre des Renseignements généraux français, le « Monsieur Islam de France » Bernard Godard, a affirmé dans une interview troublante qu’il était au courant des mœurs curieuses du prédicateur helvète, affirmant : « Qu’il avait beaucoup de maîtresses, qu’il consultait des sites, que des filles étaient amenées à l’hôtel à la fin de ses conférences, qu’il en invitait à se déshabiller, que certaines résistaient et qu’il pouvait devenir violent et agressif, ça oui. Mais je n’ai jamais entendu parler de viols. J’en suis abasourdi. » (sic). Le journaliste de Mediapart, Mathieu Magnaudeix, explique après une enquête d’un mois, que Monsieur Tariq Ramadan était « connu pour être un bon vivant » ! Un nouveau témoignage vient d’être publié dans le journal suisse Le Temps qui décrit 2 autres victimes lycéennes de Tariq Ramadan.

Tariq Ramadan fait partie de la mouvance des Frères musulmans, ce qui explique le silence maladroit et gêné de l’UOIF. Les enquêtes judiciaires sont en cours ; à ce stade, il bénéficie de la présomption d’innocence.

Fait rarissime, notre témoin a décidé de parler à visage découvert en assumant toute l’histoire. Dotée d’un courage qui force le respect et dont beaucoup d’hommes devraient s’inspirer, elle permettra éventuellement à d’autres victimes de trouver le courage de témoigner. Il faut que ces dernières sachent qu’il est possible aujourd’hui de témoigner anonymement, la loi ayant intégré ce mode de témoignage. Secundo, les menaces et autres chantages de divulgation de photographies intimes – Revenge porn – sont aujourd’hui sévèrement punis par la loi depuis juillet 2016 : deux ans de prison et 60 000 € d’amende, article 226-1-2 du code pénal ! Ajoutons enfin qu’un groupe d’avocats s’est spontanément constitué à Paris pour assurer gracieusement la défense des victimes qui ont décidé ou décideront de témoigner ; qu’elles n’hésitent surtout pas à nous contacter pour prendre connaissance de leurs coordonnées (notre courriel : lelibrepenseur@free.fr).


Partie 1


Exclusif : Témoignage d’une victime de Tariq Ramadan – Partie 1/2


Partie 2


Exclusif : Témoignage d’une victime de Tariq Ramadan – Partie 2/2


23559400_758865884285438_8296283556526977005_n

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)