Extrait de la conférence marseillaise de M. Olivier Roney sur Flaubert et le GODF

Partager


Au XVIIIe siècle le Grand Orient de France, dirigé par le Duc d’Orléans, stimulé par une haine féroce contre la famille de Bourbon, soutient la révolution française de 1789. Au début du XIXe, l’aristocratie maçonnique, aidée en cela par une certaine bourgeoisie, se servira de l’industrialisation et de la spéculation pour imposer un système social sophistiqué qui prendra le nom de synarchie d’Empire après la chute de Napoléon III. Gustave Flaubert, par sa naissance, son milieu social et son amitié avec Maxime Du Camp, est au cœur de l’essaim. Féroce dans ses attaques contre les grands bourgeois rouennais, Flaubert se fera beaucoup d’ennemis. Après la guerre de 1870, afin de redresser une situation financière délicate, qui n’avait rien d’innocent, il décide de s’en prendre aux politiciens de son époque à travers une pièce de théâtre : « Le Candidat ». La pièce de théâtre et le livre feront un four, brisés par la presse et les critiques de salons. C’est à cette époque que l’auteur sera confronté aux pires manigances orchestrées par les Franc-Maçon de la très célèbre république des frères. Aujourd’hui on ne peut que constater, avec stupeur, que la censure autour de l’œuvre de Flaubert perdure, derrière le masque de l’élitisme, par cette même obédience, le Grand Orient de France. Devant l’absurdité cruelle de cette réalité plusieurs questions se posent : Quelles sont les raisons de cette censure absurde au XXIe siècle ? Qui sont les acteurs de l’infamie ? Quels sont les enjeux politico-économiques de la supercherie ? Flaubert est-il le seul artiste à être victime de cette injustice ? Quelles sont les stratégies du Grand Orient de France, pour la culture en règle générale, en direction des générations futures ? Autant de questions cruciales auquel l’auteur répond dans l’ouvrage. Ouvrage multimédia – Un Livre, un DVD, 15 films à voir via des liens Youtube.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)