Financement libyen de la campagne de Sarkozy en 2007 : l’étau se resserre

kadhafi-Sarkozy


Encore une excellente nouvelle pour la mafia Sarköziste : le document présenté comme preuve de soutien financier de Kadhafi à la campagne présidentielle de Sarkö est authentifié comme vrai ! Après les plus de 20 millions d’euros traficotés via Bigmillion lors de cette même campagne présidentielle, on se demande bien à quoi peuvent servir ces 50 autres millions ?! On ne peut que confirmer les analyses de LLP concernant l’hypocrisie et la complicité de Kadhafi avec les pires sionistes, car on comprend très mal le pourquoi de son aide à Sarkö malgré une islamophobie d’une rare violence ?! Il a payé très cher ses amitiés et magouilles mais ce n’était pas une raison pour détruire la Libye avec un résultat politico-humanitaire catastrophique que l’on connaît et qui ne fait qu’augmenter l’instabilité de la région et aide à installer des groupes financés et armés par l’OTAN comme Daech…
On se demande juste pourquoi il faut 2 ans pour expertiser un document officiel gouvernemental !!!!!


Un expert conclut à l’authenticité d’un document révélé par Mediapart, qui évoque 50 millions d’euros débloqués en décembre 2006 par le régime de Tripoli.

C’est un coup de massue pour l’ex-président de la République. Un expert reconnu dans le monde entier pour ses compétences vient de conclure à l’authenticité d’un document explosif révélé en avril 2012 par nos confrères de Mediapart. Quelques semaines avant l’élection présidentielle, le site d’information en ligne avait publié une note issue des archives libyennes, signée de la main de Moussa Koussa, l’ancien chef des services secrets extérieurs libyens. Daté de 2006, ce document « évoquait le déblocage par le régime de Tripoli d’une somme de 50 millions d’euros en faveur de Nicolas Sarkozy à l’occasion de la campagne présidentielle de 2007″, explique Mediapart. La missive était adressée à Bachir Saleh, le directeur de cabinet du général Kadhafi, qui vit aujourd’hui en Afrique-du-sud.

Un « faux grossier », avait rétorqué Nicolas Sarkozy, avant de déposer plainte pour « faux et usage de faux ». Deux ans et demi plus tard, il semblerait que l’information judiciaire confiée aux juges d’instruction René Cros et Emmanuelle Legrand ait fait un grand pas. Dans un document de 66 pages une nouvelle fois publié par Mediapart, Roger Cozien, expert en informatique, écrit ainsi : « L’ensemble de ces résultats milite très fortement en faveur d’un document physique ayant réellement existé et qui aurait été numérisé, afin de produire une image numérique primaire. » Le spécialiste ajoute : « La très grande cohérence entre l’examen et l’intuition visuelle et sémiotique, d’un côté, et les résultats de l’analyse multi-spectrale, de l’autre, nous incite à privilégier l’option d’un document authentique ayant existé sur support physique. »

Contactée par Le Point.fr, la défense de Nicolas Sarkozy n’était pas joignable dans l’immédiat.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)