Historique : le préfet du Rhône limogé mercredi suite aux ratés administratifs


De mémoire, c’est la première fois qu’un haut responsable est limogé suite à des erreurs graves concernant des attentats. On a même observé l’inverse se passer lors des attentats du 11/9 par exemple, des hauts responsables se faire décerner des médailles malgré leurs manquements à assurer la sécurité de leurs concitoyens…


Le porte-parole de l’Élysée a confirmé, mardi 10 octobre, sur franceinfo, que « le préfet du Rhône et peut-être ses plus proches collaborateurs » seront remplacés lors du Conseil des ministres de mercredi.

Plus tôt dans la soirée, le ministre de l’Intérieur avait affirmé qu’ « un ensemble de dysfonctionnements » à la préfecture du Rhône ont conduit à la remise en liberté de l’auteur de l’attaque à la gare Saint-Charles. Gérard Collomb avait ajouté que l’équipe de la préfecture serait « profondément renouvelée » dès mercredi.

« Il faut que certains portent la responsabilité »

Ahmed Hanachi, un Tunisien de 29 ans, a tué au couteau deux jeunes femmes dimanche 1er octobre à la gare Saint-Charles de Marseille, avant d’être abattu par la police. Il avait été interpellé deux jours plus tôt dans un centre commercial de Lyon et avait été remis en liberté, alors qu’il était en situation irrégulière. Une enquête administrative a été ouverte sur ce « dysfonctionnement ».

« On aurait pu éviter l’assassinat [des deux jeunes filles] s’il n’y avait pas eu de dysfonctionnements graves relevés par l’Inspection générale de l’administration, a estimé Christophe Castaner, mardi 10 octobre. Sur la base de ces constats, il faut modifier les règles.» « Il faut que certains portent la responsabilité de cela, a ajouté le porte-parole. D’où la décision qui sera prise demain en Conseil des ministres de faire en sorte que ceux qui [ont] une responsabilité changent. »


France TV Info

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)