La grande démocratie humaniste américaine donne l’exemple !


Premièrement, on se demande bien pourquoi séparer les parents de leurs enfants, pourquoi ne pas expulser tout le monde en même temps ! Second point important, imaginer une seule seconde que cette séparation totalement inhumaine, immorale et monstrueuse de nourrissons de leurs mamans avait été réalisée par un autre pays que les États-Unis d’Amérique comme par exemple la Syrie ou la Russie ou tout simplement un pays africain ! Il y aurait déjà eu des bombardements de B 52 est une condamnation unanime de l’Occident décadent ! En d’autres termes, il est très difficile de trouver dans l’histoire de l’humanité une civilisation aussi hypocrite, fourbe et captieuse que la civilisation occidentale !


« C’est très traumatisant »: on a interrogé des psys sur les séquelles pour les enfants séparés de leurs parents comme aux États-Unis

PSYCHOLOGIE – Des enfants retirés de leurs parents. Vendredi 15 juin, l’administration américaine a fait une annonce des plus choquantes. Plus de 2300 enfants migrants ont été séparés de leurs parents, accusés d’avoir franchi illégalement la frontière mexicaine pour se rendre sur le sol américain.

Au nom de la « tolérance zéro » face à l’immigration clandestine, l’administration Trump a décidé d’incarcérer systématiquement les sans-papiers, qu’ils soient accompagnés d’enfants ou non. Ces derniers ne pouvant pas être détenus avec eux, ils sont séparés et envoyés dans des centres d’hébergement pour mineurs.

Pour Vincent Joly, psychologue clinicien contacté par Le HuffPost, cette situation est très alarmante pour les enfants mais aussi pour les parents, comme vous pouvez l’entendre dans la vidéo ci-dessus. « Ça va être un traumatisme dans le lien entre la mère et l’enfant. »

Ce qui n’est pas sans conséquences sur l’état de l’enfant pour les années à venir. « Des symptômes peuvent apparaître, du stress d’abord, et un traumatisme ensuite », fait savoir Nayla Chidiac, psychologue clinicienne. Les mois qui suivent cette séparation, les enfants peuvent être sujets à des troubles du sommeil, des cauchemars voire plus tard des angoisses dans la journée ou encore des troubles de l’attention.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)