L’Allemagne soumise à l’esclavage sioniste, par Pierre Dortiguier

Partager

Chroniques-Dortiguier


allemagne_merkel


L’Allemagne soumise à l’esclavage sioniste


Il est déjà un progrès de pouvoir parler au singulier de l’Allemagne, après sa division, et c’est un malheur de voir néanmoins pareil pays, à l’économie la plus saine, demeurer l’esclave d’une entité qui s’est imposée à elle pour vivre à son détriment, et pour l’éternité, croit-elle dans son fanatisme. Récemment une palestinienne d’Allemagne a pleuré devant la Chancelière en disant qu’elle se sentait bien dans le pays mais que sa patrie était palestinienne et non allemande. Elle précisa que l’entité sioniste devait s’effacer, ce qui embarrassa la Chancelière qui lui parla du caractère particulier des relations germano-israéliennes ! Chacun aura compris. Et il se trouve sur internet un article de 2014 d’un responsable de la sécurité de l’Etat institué, faut-il le préciser, par les puissances victorieuses de l’Allemagne, Staline en premier, portant sur l’armement allemand de l’entité sioniste en matière de flotte sous-marine chargée d’armes atomiques. Chacun sait que cette construction avait été suspendue un temps par l’ancien chancelier Schröder et que la candidate Merkel avait promis de satisfaire aux demandes de l’Etat sioniste. Ces sous-marins, dont le nombre atteignait naguère le chiffre de six, et revenaient à deux milliards et demi d’euros, ont été livrés dans les ports allemands, aux frais du contribuable allemand bien sûr, et sont équipés atomiquement sur place par des ingénieurs en armement sionistes.

L’article fait preuve de cynisme en citant une anecdote, et comme toujours, en mentant ! L’illustre ministre des affaires étrangères allemand Genscher (1927-2016), par ailleurs très populaire en Croatie, où il a une statue sur une île du littoral adriatique en remerciement de son action pour tirer le pays de la prison yougoslave, en tournée dans les colonies sionistes formées en Etat, se vit signifier que les « Israéliens » avaient des preuves de la vente de gaz allemand toxique à l’Irak ; traduisez que nous sommes en mesure de déclencher contre l’Allemagne une vraie tempête médiatique en l’accusant de vouloir intoxiquer le peuple juif, bref ce que maintenant chaque écolier, même ignorant des règles de sa langue, sait par osmose morale, pourrait-on dire ! Devant pareille menace, Genscher porta à son gouvernement les demandes d’assistance militaire accrue demandée par l’entité sioniste. L’histoire est ainsi suggérée par le romancier et responsable, parmi d’autres, de la sécurité de l’Etat sioniste. En fait cet esclavage de l’Allemagne et sa contribution à l’armement de l’entité en question est une conséquence de la défait militaire et nationale de la dernière guerre.

L’on désigne comme adversaire de l’entité sioniste l’Iran. Il est vrai, mais par le jeu de cet islamique nouveau, qui n’est qu’un habillage de la machine communiste ancienne, c’est tout l’Orient qui est visé, et par voie d’immigration en Europe, le voile si étendu du terrorisme aboutit à justifier une défense atomique tous azimuts. L’arme la plus efficace, à cet égard, dans toutes nos armées, est sous-marine et tant que l’esclavage de l’Occident continuera, aucune solution de justice n’est possible, et cet axiome est le moins mis en évidence, toute autre propagande qui ignore ce fait est réduite à la même consistance que des nuées passagères.

Ce n’est pas l’Iran que vise seulement l’armement sioniste, et à cet égard l’Iran tant décrié par lui, à ses yeux  est aussi le monde !

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)