Le dieu du feu, par Lotfi Hadjiat

IMG_0518


La philosophie occidentale prétend pouvoir avoir prise sur la sagesse, mais précisément on atteint la sagesse lorsqu’on lâche prise.

====

Nous n’avons prise que sur le langage, sur des symboles, dont on ne sait plus vraiment ce qu’ils signifient…

====

Étudier la philosophie c’est examiner un squelette en y cherchant vainement un peu de chair… un peu de trace de vie… je ne dis pas un peu de vie, seulement des traces de vie…

====

Cette philosophie nous éloigne certes de la fausse vie, des illusions de vie, mais sans nous plonger dans la vraie vie pour autant !

====

Qui a goûté à la vie dans laquelle nous plonge l’écriture littéraire ne peut plus s’en passer. Encore faut-il avoir une écriture littéraire…

====

Les yeux du corps nous emprisonnent, les yeux de l’esprit nous éprouvent et les yeux du cœur nous libèrent enfin.

====

Quelle est cette bête étrange à qui il pousse un masque à chaque fois qu’on le lui arrache… Israël.

====

Égorger le Veau d’or, voilà le grand sacrifice qui plaît à Dieu.

====

Aux misérables Saouds, je dis ceci : « Demandez à Allah la richesse et il vous donnera l’islam ». Comme il fut donné à Cassius Clay.

====

En vérité je vous le dis, le plus ultime cri de colère ne sera toujours qu’un cri d’amour.

====

Quelque fois au crépuscule, un immense désarroi fige l’âme de l’homme moderne d’un grand désespoir. Celui-ci s’empare alors d’une grande hache de colère et tranche la tête… d’un bâton de fromage. On dit que le fromage apaise !…

====

À quoi bon réussir dans un monde mauvais et malade, qui rend l’homme mauvais et malade. À part réussir à le détruire…

====

Être moderne c’est être vaguement agnostique et exactement suicidaire.

====

La colère du peuple va devenir tellement explosive qu’il voudra percevoir pleinement le visage de son nouveau dieu : le dieu du feu !…

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)