Le gouvernement prévoit l’ouverture de la PMA à toutes les femmes en 2018 !


Il n’y a rien de plus simple pour manipuler une société, en lui faisant changer ses fondamentaux les plus sacrés. Il suffit de créer un comité d’éthique infesté par la mafia maçonnique, lui demander de donner son avis qui sera obligatoirement favorable. Présenter un texte de loi, le faire voter par les mêmes membres de la mafia maçonnique qui ont infesté cette fois-ci les deux Assemblées et le tour est joué. Rien de plus simple.

Quant au prétexte avancé par Marlène Schiappa, il est totalement stupide, tant il ne tient pas la route, que ce soit d’un point de vue juridique ou intellectuel. Il ne sera jamais question de justice sociale lorsqu’on veut accorder un droit qui est en réalité un délit car il faut bien comprendre que la PMA étant interdite en France, les femmes riches pouvaient se rendre à l’étranger pour en bénéficier ; du coup, il faudrait la rendre accessible aux femmes disposant de peu de moyens !!! Par quel mécanisme intellectuel un tel raisonnement aussi bancal et stupide a-t-il pu naître dans son cerveau ?!! C’est encore une fois la politique du fait accompli, on constate un désordre social, au lieu de le combattre, on le généralise. Tout ceci, bien sûr, sous couvert d’humanisme, de justice sociale, de bien-être et de santé des pauvres femmes qui ont recours à des techniques qui pourraient être dangereuses bla-bla-bla. Ceci en cachant bien sûr au public la dangerosité de cette technique médicale qui donne naissance à des enfants présentant des malformations vasculaires et pulmonaires dues à l’altération de l’ADN par les produits de conservation (cf. les travaux du professeur Urs Scherrer) !

Vous imaginez bien que c’est exactement le même type de raisonnement qui sera présenté au public lors de la prochaine légalisation de la GPA.



Le gouvernement prévoit l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes en 2018 dans le cadre de la révision de la loi bioéthique, a annoncé Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, sur BFMTV, mardi 12 septembre.

« Une question de justice sociale » 

Sans vouloir « préjuger du débat parlementaire » qui suivra, Marlène Schiappa a confirmé que le gouvernement proposerait à ce moment-là « d’ouvrir la PMA à toutes les femmes ». « C’est une question de justice sociale », permettant de mettre fin à une « forme de discrimination à l’égard des femmes lesbiennes et célibataires » et à « l’inégalité » entre celles qui ont les moyens financiers de recourir à des PMA à l’étranger et celles qui ne les ont pas, a-t-elle précisé. Elle a aussi rappelé qu’il s’agissait d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron.

Actuellement en France, la PMA est réservée aux couples composés d’un homme et d’une femme en âge de procréer et qui souffrent d’une infertilité médicalement constatée ou bien qui risquent de transmettre une maladie grave à l’enfant. Le Comité consultatif national d’éthique s’était prononcé, en juin dernier, en faveur de l’extension de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes.


France TV Info

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)