Le Maire, Bayrou, Sarnez… quand des nouveaux ministres critiquaient Macron


C’est tout simplement fabuleux de relire les déclarations et autres tweets de certains ministres de Macron quand ils étaient adversaires politiques il y a à peine quelques semaines : coquille vide, pas de projet, pas de vision, c’est dangereux pour le pays, candidature sans projet et sans vision, sans convictions, sans cohérence, il recule toujours, il est responsable du quinquennat Hollande…

Il est de plus en plus évident que nous approchons à grande vitesse de la fin de ce cirque pathétique qui démontre chaque jour qui passe que l’être humain ne mérite plus son statut terrestre et ce n’est pas pour nous déplaire.


Quelques tweets malheureux à lire de Bruno Le Maire, notre mathématicien en chef  :


Ce diaporama nécessite JavaScript.


« La réalité, c’est qu’Emmanuel Macron, c’est une coquille vide », estimait Bruno Le Maire, nouveau ministre de l’Economie, quelques semaines avant sa nomination.

« Emmanuel Macron, c’est l’homme sans projet, parce que c’est l’homme sans convictions. »  Cette phrase est signée de l’actuel ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, quelques semaines avant sa nomination dans le gouvernement dÉdouard Philippe, premier du quinquennat d’Emmanuel Macron. Comme lui, plusieurs autres ministres, dont François Bayrou à la Justice et Marielle de Sarnez aux Affaires européennes, ont eu des mots très durs contre Emmanuel Macron, quelques mois avant leur nomination.

« La réalité, c’est qu’Emmanuel Macron, c’est une coquille vide, où chacun arrive avec des propositions qui peuvent être toutes aussi différentes les unes que les autres, mais on ne sait pas où l’on va et je pense que c’est dangereux pour le pays », estimaire Bruno Le Maire, le 20 janvier 2017.

Emmanuel Macron, « il recule toujours »

« Emmanuel Macron est l’inspirateur et ensuite l’exécutant de la politique économique qui a été suivie par le gouvernement. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela n’a pas été probant », lançait de son côté François Bayrou, en décembre 2016. « Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi il dit un certain nombre de choses et après, en général, il recule toujours », ajoutait Marielle de Sarnez, fin janvier 2017.


Robin Prudent – France TV Info 

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)