Le Nutella à prix bradé ? la promo met les futurs dentistes en colère

Partager


Cette question s’adresse à l’actuelle ministre de la santé, mais aussi à ses prédécesseurs. Comment est-il possible de discutailler à ce point de la rémunération du chirurgien-dentiste dont on sait que les tarifs de soins sont extrêmement bas pendant qu’on permet à l’industrie agro-alimentaire criminelle de vendre des produits contenant autant de sucre raffiné (Nutella, sodas du type Coca-Cola et Pepsi cola…, bonbons, caramels, pain blanc et sucre raffiné…) sans jamais initier de prévention concrète sur la question de la santé bucco-dentaire. Comme si le fait de se brosser les dents avec du dentifrice fluoré et des brosses à dent ultra design coûteuses, pouvait à lui seul venir à bout de ce problème ! C’est encore une fois un manquement du ministère de la santé à sa mission de service public car on imagine qu’il est très difficile de s’attaquer de front à l’industrie du Nutella, quitte à laisser les gens se goinfrer d’huile de palme et de sucre. La sécurité sociale remboursera plus tard les statines anticholestérol et l’insuline payées au prix fort à Big Pharma.


Une affaire qui a fait beaucoup, beaucoup de bruit. Après les promotions de jeudi sur des pots de pâte à tartiner Nutella dans les magasins Intermarché, et qui ont provoqué des bousculades dans plusieurs supermarchés, les réactions ont encore continué de multiplier le lendemain. Journalistes, politiques ou quidam, tout le monde a donné son avis – même la presse étrangère – sur ces scènes désolantes montrant des personnes à la limite de la bagarre pour profiter des prix canons pratiquer le produit star de Ferrero. Et désormais, ce sont les futurs dentistes qui ont leur mot à dire sur les « émeutes du Nutella ».

« De quoi aurait l’air la campagne anti-tabac actuellement menée si demain, des bureaux de tabac pouvaient faire une réduction de 70% sur un simple coup de tête ? », s’interroge l’Union nationale des étudiants en chirurgie dentaire (UNECD) dans un communiqué. Les futurs dentistes ou chirurgiens interpellent le groupe Intermarché, à l’origine de cette opération, ainsi que les autorités, pour « entamer une réflexion sur la taxation des produits sucrés », après l’instauration d’une taxe soda sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

« On ne vous interdit pas de manger du Nutella mais cela doit se faire avec modération » L’UNECD 

« Que devient l’intérêt de demander aux étudiants en santé de s’investir dans le service sanitaire si l’État ne considère pas réellement la question de la prévention dans sa globalité ? », insiste l’UNECD. L’organisation a rappelé la recommandation de l’OMS de ne pas consommer plus de 25 grammes de sucres par jour. Pour l’Union française pour la santé bucco-dentaire, « il est important de rappeler que la consommation excessive de sucres est néfaste pour la santé générale. On ne vous interdit pas de manger du Nutella mais cela doit se faire avec modération », a souligné son porte-parole, le Dr Christophe Lequart.

Intermarché propose depuis jeudi, et jusqu’à samedi, une promotion de 70% sur la pâte à tartiner à base de noisettes, cacao, sucre et huile de palme, produite par l’Italien Ferrero. Le pot de 950 grammes est […]


VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)