Le Professeur Michel Aubier traduit devant la justice pour mensonge et parjure

Partager


Rappelons ici l’affaire du professeur Michel Aubier, pneumologue, salarié de l’APHP hôpital Bichat et stipendié par Total, qui s’est illustré — les yeux dans les yeux — par un parjure au Sénat, ne se souciant que des intérêts de l’industrie en affirmant bien sûr que la pollution atmosphérique n’était pas aussi grave qu’on le disait. Ce genre de personnage existe en quantité astronomique en France, l’amour de l’argent et leur mépris pour le sens de l’honneur les rend très attractifs pour les laboratoires et les lobbys, ils peuvent ainsi influencer l’opinion publique et aller dans le sens des industriels.

Pire encore, malgré la gravité extraordinaire de son parjure, la chambre disciplinaire de l’ordre des médecins n’a pas estimé nécessaire de lui infliger une sanction plus importante que le simple avertissement. Sachez que nombre de médecins ont été radiés à vie pour beaucoup moins que ça…


Le pneumologue Michel Aubier a été rémunéré plus de 150 000 euros par an par Total en 2013 et 2014

Docteur menteur et médecin pneumologue corrompu Michel Aubier, hôpital Bichat de Paris,  TOTAL


 
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)