Les Musulmans sont-ils encore et toujours des pigeons ?

islam_cazeneuve


Voici un article fort intéressant sur la nouvelle magouille des Frères musulmans soutenus comme toujours par le système. Il s’agit bien sûr de cette consultation des musulmans de France organisée par Monsieur Marwan Muhammad et qui a bénéficié d’un très large écho médiatique.

Nous aimerions faire remarquer à nos lecteurs quelques points obscurs concernant cette consultation ainsi que son absurdité totale quant à la tradition.

Premièrement, il est très curieux que ce soit encore le journal Le Monde qui fasse la promotion de cette consultation en lui conférant une certaine légitimité et une visibilité médiatique énorme. Cela nous rappelle la tribune qu’avait offerte ce journal au faux professeur de l’université de Fribourg le 31 mars 2005, Monsieur Tariq Ramadan. Il faut juste que vous sachiez qu’il est inconcevable que ce journal offre, à titre d’exemple, une tribune pareille à Monsieur Rachid Benaïssa par exemple ! Lorsque le système actuel vous considère comme un ennemi, il vous censure pour toujours. Rappelons également que Monsieur Marwan Muhammad a soutenu Monsieur Tariq Ramadan malgré les nombreux scandales sexuels qui le touchent, dans un article toujours disponible sur son site.

Concernant la consultation proprement dite, on aimerait bien savoir quelle est la différence entre « Oui tout à fait » et « Plutôt oui » ! Quelle peut être la différence qualitative entre ces deux réponses ? Ceci n’est statistiquement pas très sérieux d’autant que n’importe qui peut répondre à ce questionnaire libre d’accès sur le Net, même les non musulmans ! D’ailleurs, même si cette consultation atteignait 100 000 participants, ce qui serait un miracle, elle ne représenterait que moins de 2 % de la communauté musulmane française.

Enfin, ce qu’a de pire cette consultation d’un point de vue purement traditionnel, c’est le fait de demander à n’importe qui de donner son avis sur ce qu’il ignore totalement ! C’est la maladie de la modernité, maladie de la démocratie. Encore une fois, l’avis du savant et de l’expert ont la même valeur que celui du décérébré tvlobotomisé qui passe ses soirées à s’abrutir dans les bars à chichas ! Non M. Muhammad, une société humaine ne s’organise pas ainsi, car ce que vous proposez est exactement l’inverse de ce qu’il faut faire. D’autant que n’importe quelle organisation issue de la communauté musulmane peut être infiltrée très rapidement comme le font très régulièrement les pouvoirs publics, notre expérience marseillaise est là pour le démontrer.

Si une communauté humaine ne produit pas des élites dignes et capables de la représenter et de la gouverner c’est qu’elle est médiocre et qu’elle mérite parfaitement son sort. Une communauté qui accepte de faire la prière derrière des imams corrompus, des voleurs, des violeurs, des balances qui passent leur temps à faire des rapports aux RG, n’a que ce qu’elle mérite. Une communauté qui applaudit un Manuel Valls qui vient les insulter dans leur propre mosquée, n’a que le sort qu’elle mérite ! Une communauté qui n’est même pas capable de boycotter l’entité sioniste scélérate ou qui vote en masse pour le parti socialiste qui a instauré le mariage pour tous, a le sort qu’elle mérite ! Une communauté qui dépense des milliards d’euros en cigarettes chaque année et qui est incapable d’avoir des mosquées dignes de ce nom et des écoles a également le sort qu’elle mérite. Il faut cesser de pleurnicher à longueur de journée et voir la réalité une bonne fois pour toutes. Si un incapable comme Manuel Valls insulte l’islam et les musulmans à longueur de journée c’est que la situation le lui permet !

Après toutes ces critiques, on imagine que nos lecteurs musulmans, découragés, se demanderont du coup quelle serait la solution. La solution est très simple, elle passe obligatoirement par le savoir, la science mais seulement si elle est conforme au traditionalisme. Toute modernité utilisée dans la gestion des sociétés humaines ne peut qu’être vouée à l’échec et cela la tradition le démontre parfaitement, il suffit de lire les travaux mémorables de René Guénon.


En France, depuis des décennies, les Musulmans sont les dindons de la farce du Système.

Ils servent tantôt de base électorale, tantôt de paravent, et font souvent office de paillasson à une classe dirigeante hypocrite, et à de pseudos intellectuels en mal de reconnaissance.

Le plus triste, c’est que tout cela repose sur la complicité active d’un certain nombre d’acolytes eux-mêmes musulmans. Parfois par naïveté, nous voulons bien le croire, mais la plupart du temps par opportunisme, par soif de reconnaissance, ou pour servir une cause idéologique qui s’accommode bien curieusement de toutes ces fourberies politiciennes. D’ailleurs, ces subordonnés de l’oligarchie ne manquent pas d’imagination en la matière.

Une logique de réseaux

L’affaire Tariq Ramadan illustre parfaitement ce constat malheureux. Le séisme qu’elle a provoqué laissera derrière elle de nombreux déçus, désabusés, qui commencent à ouvrir les yeux. Un peu tard certes, mais mieux vaut tard que jamais. Indiscutablement, il y aura un avant et un après cette affaire. Sentant le vent tourner, les réseaux des Frères Musulmans ont d’abord accusé le coup, et ont usé de tous les stratagèmes pour limiter la casse [1]. Mais la casse est là [2].

Nous nous sommes déjà longuement exprimés sur les raisons de cette affaire, et nous n’allons pas y revenir [3]. Rappelons simplement qu’au-delà des viols présumés, elle est la conséquence d’une lutte entre groupes d’influence qui veulent mettre la main sur l’Islam de France.

Ces groupes d’influence ont un point commun : sous couvert d’Islam et de belles paroles, ils défendent en réalité des intérêts qui ne sont pas ceux de l’Islam, ni ceux de la France, et encore moins ceux des Musulmans de France. Ils n’est donc pas étonnant que ces lobbys, appelons un chat un chat, entretiennent des liens étroits avec de grands alliés stratégiques d’Israël tels que la Turquie, l’Arabie Saoudite, ou le Qatar. Quand on creuse un peu, les pièces du puzzle s’assemblent et le tableau prend forme. Mais, revenons à notre affaire.

L’Empire contre-attaque

Les réseaux fréristes, donc, ont senti le vent tourner. La perte de leur quasi-monopole sur l’Islam de France aurait pour eux des conséquences irréversibles. Il fallait donc trouver quelque chose au plus vite pour maintenir une mobilisation autour des différentes organisations fréristes. Et c’est là qu’apparait cette « Grande Consultation des Musulmans » [4], largement relayée dans la presse et les médias[5].

Cette opération est menée, entre autres, par un certain Marwan Muhammad, qui a défendu Tariq Ramadan bec et ongles dès le début de l’affaire. Frériste convaincu, il est surtout connu pour être l’ancien directeur du très douteux CCIF, dont nous avons déjà parlé [6].

Marwan Muhammad n’est pas le seul a avoir défendu l’islamologue, loin de là [7]. De nombreux imams sous influence frériste ont même profité des prêches du vendredi pour expliquer aux fidèles que défendre Tariq Ramadan était une obligation pour chaque Musulman [8]. Libre à chacun de continuer à prier derrière ces gens-là, visiblement bien mal inspirés [9].

Tout ce beau monde vous expliquera avec le même aplomb que participer à cette Grande Consultation est un devoir moral pour chaque Croyant. Ce qui devrait justement suffire à nous convaincre de ne pas y participer. Mais puisque certains se posent encore des questions, tâchons de montrer par quelques exemples le caractère très discutable de cette opération de sauvetage.

Enquête d’opinion

Cette Grande Consultation fonctionne comme un sondage. Elle « est construite sur des questions courtes et des phrases auxquelles il [..] est proposé de réagir », et « vise à recueillir l’opinion des musulmans qui vivent en France et leurs suggestions » [10]. Il s’agit donc d’une enquête d’opinion, semblable à celle que pratiquent les instituts de sondage.

Or, grâce aux sciences humaines, il est désormais établi que l’opinion publique ou communautaire n’existe pas [11]. Les enquêtes d’opinions, en réalité, créent des items, qui servent ensuite d’alibi à des manœuvres politiques, ou à en couvrir d’autres. Étant régulièrement victimes de cette manipulation médiatique, les Musulmans sont d’ailleurs bien placés pour le savoir.

Le recours à cette méthode laisse donc songeur. D’autant que la manière dont la campagne de consultation est orchestrée, via internet et les réseaux sociaux, indique dores et déjà que les résultats seront biaisés. Sans importance : ils seront malgré tout exploités à toutes fins utiles, le but de cette opération n’étant certainement pas la fiabilité.

Des questions hautement pertinentes

Intéressons-nous à la question 8, en particulier au choix de réponses que nous avons mis en gras :

À qui ces instances musulmanes doivent rendre des comptes en premier lieu ? (vous pouvez cocher plusieurs cases) :

  • Au principaux pays d’origine des Musulmans qui vivent en France ?
  • À l’État français
  • Aux fidèles musulmans
  • Autre [12].

Le simple fait que cette réponse soit proposée montre bien que cette enquête d’opinion n’est qu’une manipulation. Pour l’idéologie frériste, certes, l’Islam n’a pas vocation à s’enraciner sereinement pour constituer une richesse supplémentaire à la culture française, et doit plutôt servir de support à toutes sortes de pressions étrangères, pour maintenir le pays dans la crevasse du mondialisme.

Mais on peut aussi présumer que cette réponse soit proposée justement pour ne pas être choisie, dans une logique de cache-misère dialectique. D’ailleurs, les Musulmans d’origine franco-française seraient bien embarrassés de cocher cette proposition aux relents tribalistes, qui se rapproche plus du talmudisme que de l’Islam [13].

La réponse « À l’État français », évidemment, n’atteindra pas non plus des sommets dans les suffrages. On peut sans trop de risque pronostiquer que la proposition « Aux fidèles musulmans » aura le plus de voix. Or, précisément, une assemblée représentative des Musulmans est par définition censée défendre les intérêts des Musulmans, et doit donc de fait rendre des comptes « aux fidèles musulmans« . Pourquoi enfoncer une porte ouverte ? Qu’elle est le sens de cette question ?

Visiblement la question 8, dans son ensemble, a été construite de sorte qu’un maximum de personnes interrogées cochent la réponse « aux fidèles musulmans », tout en ayant l’impression d’avoir eu le choix, d’être entendu et écouté.

Ce genre de trucage, dans la manière d’amener les choses, n’est pas sans rappeler l’ingénierie sociale à l’œuvre lors de la création du mouvement En Marche, autour d’un banquier d’affaire du groupe Rothschild qui deviendra président de la République. [14]. Marwan Muhammad a d’ailleurs précisé qu’il voulait créer une instance qui inclurait « toutes les sensibilités », indiquant également qu’il aimerait « qu’une telle organisation soit plurielle » [15]. Expression qui, en soi, ne veut pas dire grand chose. On croirait entendre les mots d’Emmanuel Macron en 2016 [16], lorsqu’il se préparait pour le casse du siècle [17]. Après tout pourquoi pas : la recette a fait ses preuves !

L’opération En Marche avait pour but de forcer les choses afin d’ouvrir une nouvelle page dans l’agenda du mondialisme, tout en reconditionnant un certain nombre de politiciens carriéristes qui allaient sombrer dans les bas-fonds de l’oubli, entrainés dans le sillage vertigineux de la chute des partis historiques que sont le PS et LR, responsables de plusieurs décennies successives d’échecs gouvernementaux.

Camoufler un passé compromettant et faire du neuf avec du vieux ! Voilà une formule qui devrait justement résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les Frères Musulmans. Au-delà d’un soutien indéfectible, au nom de l’Islam, à un violeur présumé pour qui les éléments à charge ne cessent de s’accumuler, l’escroquerie idéologique frériste dans son ensemble, elle aussi, est de plus en plus démasquée [18] [19]. À ce propos, la tentative de rendre « islamique » la théorie du gender en dit long sur l’action de Tariq Ramadan et des Frères Musulmans [20]. Les leaders de l’UOIF, fédération qui se fait désormais appeler « Musulmans de France », ont besoin eux aussi de faire oublier un passé idéologiquement pas très clair… Ce qui nous amène à une autre curiosité de ce questionnaire.

Un étrange oubli

Le questionnaire est découpé en plusieurs parties [21]. Dans un premier temps, le sondé est interrogé sur son degré de satisfaction à propos du CFCM et de la Fondation de l’Islam de France, dirigée par Jean-Pierre Chevènement. Suite à quoi, différentes questions lui sont posées, plus ou moins alambiquées comme celles que nous venons de voir.

Puis, une rapide enquête est réalisée pour essayer de faire sortir du lot quelques personnalités musulmanes dont l’image n’est pas encore écornée par toutes sortes de polémiques. Suite aux dégâts de l’affaire Tariq Ramadan, il faut bien trouver un nouveau champion, si possible pas trop mouillé dans les zones troubles de l’appareil frériste, et qui aurait également une image satisfaisante auprès du plus large éventail de la diversité musulmane francophone.

Enfin, le questionnaire s’intéresse aux différentes associations existantes et dont l’action est appréciée par les participants, à priori musulmans, à cette Grande Consultation. En effet, avant de se lancer un dans un nouveau projet, rien de plus normal que de réaliser une petite étude de marché, histoire de sonder la concurrence en amont.

Pour finir, le sondé est invité à proposer quelques suggestions et à donner son avis à travers un message qu’il pourra directement écrire. Là encore, il aura l’impression d’avoir été écouté et entendu, sans se rendre compte qu’il vient en réalité d’être victime d’une manœuvre visant à obtenir son consentement passif pour la suite des opérations.

En revanche, pas une seule question sur l’UOIF, qui regroupe pourtant plus de 250 associations musulmanes réparties sur tout le territoire français [22], et qui est omniprésente dans la vie musulmane française, comme en témoigne sa présence revendiquée le 15 mai 2018 à la Grande Mosquée de Paris pour déterminer la date du début du Ramadan, aux côtés des responsables du CFCM [23]. Cette année plus que les autres, vu le contexte, il fallait faire profil bas et  éviter les polémiques récurrentes du passé [24].

Par ailleurs, l’UOIF organise chaque année la Rencontre Annuelle des Musulmans de France, au Bourget, la plus importante manifestation musulmane d’Europe [25]. L’édition 2014 a essayé d’étouffer la contestation musulmane sur l’enseignement de la théorie du genre à l’école [26]. Celle de 2018, en perte de vitesse importante, aura surtout servi aux soutiens de Tariq Ramadan à mobiliser [27].

Effectivement, vu son degré d’implication dans toutes sortes d’histoires litigieuses, il valait peut-être mieux éviter de demander aux musulmans leur avis sur l’UOIF, ou plutôt l’ex-UOIF, qui avait pourtant déjà essayé de se refaire une santé en changeant de nom, ce qui n’aura visiblement pas suffi [28]. L’affaire Tariq Ramadan est probablement celle de trop.

Que faire ?

Les musulmans sont-ils encore et toujours des pigeons ? La réponse semble être oui, cette fameuse Grande Consultation rencontre en effet un certain succès. Mais la manœuvre paraît trop grossière pour ne pas susciter méfiance [29] et de toute évidence, au-delà du buzz, elle aura du mal à rassembler.

Le malaise bien réel autour de l’affaire Tariq Ramadan, dont le feuilleton ne fait que commencer, n’explique pas tout, et pour appréhender la perplexité actuelle des Musulmans de France, il faut aussi comprendre les circonstances qui ont rendu possible cette opération de Grande Consultation.

La communauté musulmane est plus divisée que jamais, l’actualité récente n’a fait qu’accentuer le phénomène. À la problématique de la sécularisation à marche forcée imposée par le mondialisme s’ajoute celle de l’islam reconstitué, bricolé et réarrangé à toutes les sauces, qui fait qu’il y a au final autant de islams qu’il y a de Musulmans.

Ce qui explique, par exemple, le peu de mobilisation des musulmans lors des manifestations contre le mariage homosexuel, alors même que d’un point de vue strictement islamique, ils auraient dû être en première ligne dans cette affaire [30]. Tout cela laisse d’ailleurs supposer que cette division à l’intérieur de l’islam de France pourrait être volontairement entretenue par une tierce partie, mais c’est un autre sujet.

Normalement, l’islam a vocation à se fondre dans l’environnement dans lequel il évolue, sans forcément chercher à devenir majoritaire, mais en constituant plutôt une plus-value sereine à la culture locale. Or, actuellement, la religion musulmane suscite plus de tensions qu’autre chose, au sein même de sa propre communauté.

Ce processus est décrit par la Parole de Dieu, loué soit-Il : « Les hommes ne formaient, à l’origine, qu’une seule communauté. Dieu leur envoya les prophètes pour annoncer la bonne nouvelle et lancer un avertissement, de même qu’Il a fait descendre avec eux le Livre renfermant la Vérité afin d’arbitrer les différends qui opposent les hommes. Or, ce sont ceux-là mêmes qui avaient reçu le Message qui entrèrent en désaccord à son sujet, en dépit des preuves évidentes qui leur furent apportées, et ce, par pur esprit de rivalité. Puis Dieu, dans Sa sollicitude, voulut bien guider les croyants vers cette part de vérité sur laquelle justement les autres disputaient, car Dieu dirige qui Il veut dans le droit chemin » (sourate 2 verset 213).

Par ailleurs, Dieu dit, qu’Il soit glorifié : « En vérité, Dieu ne modifie point l’état d’un peuple tant que les hommes qui le composent n’auront pas modifié ce qui est en eux-mêmes » (sourate 13 verset 11).

Ainsi, ce ne sont pas des gesticulations de toutes sortes ou des consultations suspectes qui apporteront de véritables solutions. Au contraire, c’est en sortant de toutes ces péripéties politiciennes qu’un véritable changement pourra avoir lieu, à condition de revenir à ce qui est fondamental et essentiel.

L’effort initial à tout redressement est décri coraniquement avec précision : « Acquitte-toi de la prière du coucher du soleil jusqu’à l’obscurité de la nuit ; et lis le Coran à l’aube, car la lecture de l’aube a des témoins. Veille en prière durant la nuit : ce sera pour toi une œuvre surérogatoire ; peut-être ton Seigneur te fera-t-il accéder à une station glorieuse. Dis : ‘ Mon Seigneur ! Fais-moi entrer d’une entrée qui soit juste, et fais-moi sortir d’une sortie qui soit juste. Accorde-moi, venant de Toi, une autorité victorieuse ! ‘Dis : ‘ La Vérité est venue, et l’erreur s’est évanouie. Certes, l’erreur est évanescente ‘. » (sourate 17 versets 78 à 81).

Nous ne sommes pas naïfs, les musulmans de France ont besoin de s’organiser, et il faudra pour ce faire recueillir les avis avisés des sages de la communauté. Beaucoup de tentatives ont déjà été faites jusqu’à présent, et aucune n’a réellement porté de fruits durables. Ceci, parce que toutes étaient entachées de conflits d’intérêts qui allaient à l’encontre  du bien-être réel des musulmans de France.

L’islam ne doit pas servir de couverture à des jeux d’influence, qu’ils soient idéologiques ou géopolitiques. Le moment est donc venu de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière et de tourner une page pour de bon, en regardant vers l’avenir. Si la communauté musulmane réforme ses priorités et ses penchants, Dieu fera sortir d’elle des leaders authentiques et bien intentionnés. Mais elle devra aussi éviter les pièges qui lui sont tendus.

Et n’oublions pas : le Dajjal prend les plus belles apparences pour corrompre les cœurs…


Rémy Savin –  Conscience et Avenir


[1] http://www.lelibrepenseur.org/actu-au-scalpel-19-preuves-des-mensonges-des-soutiens-de-tariq-ramadan/

[2] http://www.lemonde.fr/religions/article/2018/03/31/l-ombre-de-tariq-ramadan-au-salon-musulman-du-bourget_5279182_1653130.html

[3] http://amehorizon.fr/eschatologierevolutionnaire-l-affaire-tariq-ramadan-un-crime-sexuel-pour-cacher-la-foret_1540.html

[4] https://consultationdesmusulmans.fr/

[5] https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-6h20/l-invite-de-6h20-10-mai-2018

[6] http://mouvement-jre.com/islam-de-trahison-le-cas-du-ccif-premiere-partie/

[7] https://www.youtube.com/watch?v=YcYZ4I1PjaQ

[8] https://www.youtube.com/watch?v=42rFVxXre_w

[9] http://www.liberation.fr/france/2018/04/19/affaire-ramadan-l-onde-de-choc-dans-les-milieux-musulmans_1644557

[10] https://consultationdesmusulmans.fr/

[11] http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/questions/opinionpub.html

[12] https://consultationdesmusulmans.fr/

[13] http://www.alterinfo.net/Le-noachisme-et-le-peuple-juif-le-tribalisme-l-election-et-le-messianisme_a95599.html

[14]http://www.leparisien.fr/politique/macron-annonce-la-creation-de-en-marche-un-mouvement-politique-transpartisan-06-04-2016-5691869.php

[15] https://www.20minutes.fr/societe/2268099-20180509-islam-marwan-muhammad-lance-grande-consultation-aupres-tous-musulmans

[16] https://www.lexpress.fr/actualite/politique/macron-lance-son-mouvement-politique-en-marche-ni-de-droite-ni-de-gauche_1780184.html

[17] http://www.bfmtv.com/emission/enquete-exceptionnelle-bfmtv-macron-a-l-elysee-le-casse-du-siecle-1422126.html

[18] https://www.youtube.com/watch?v=pyWhRBcq9NQ

[19] https://www.youtube.com/watch?v=DQjYDrzMlVA

[20] https://www.youtube.com/watch?v=ki43Ky2OocI

[21] https://consultationdesmusulmans.fr/

[22] http://www.uoif-online.com/presentation/

[23] http://www.uoif-online.com/actualites/le-mois-de-ramadan-de-lannee-1439h-commence-le-jeudi-17-mai-2018/

[24] https://www.al-kanz.org/2013/07/09/ramadan-uoif/

[25] https://www.ouest-france.fr/societe/religions/les-musulmans-de-france-ex-uoif-reunis-en-salon-au-bourget-5657320

[26] https://www.youtube.com/watch?v=AKvHF8XPXGk

[27] https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/rencontre-des-musulmans-du-bourget-les-soutiens-de-tariq-ramadan-mobilisent/ar-AAvjolC

[28] http://www.lepoint.fr/societe/changement-de-nom-pour-l-uoif-desormais-appelee-musulmans-de-france-15-04-2017-2120080_23.php

[29] http://www.leparisien.fr/societe/islam-la-consultation-des-musulmans-francais-en-question-09-05-2018-7707729.php

[30]https://www.famillechretienne.fr/politique-societe/politique/pour-azzedine-gaci-les-musulmans-sont-trop-peu-mobilises-contre-le-mariage-homosexuel-18705

[31] https://www.youtube.com/watch?v=jY_nKhMygfY

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)