L’imam salafiste algérien de Marseille sera expulsé du territoire français

l-imam-el-hadi-doudi-est-sous-le-coup-d-une-expulsion-du-territoire-francais-pour-des-propos-appelant-a-la-haine-la-discrimination-et-la-violence

L’imam El Hadi Doudi est sous le coup d’une expulsion du territoire français pour des propos appelant à la haine, la discrimination et la violence. AFP


Nous apprenons dans cet article que ce célèbre imam salafiste marseillais sera expulsé de France pour provocation explicite et délibérée à la discrimination, à la haine et à la violence, autant de dépassements et d’infractions recueillis et collectés par les renseignements généraux, au cours de 25 prêches prononcés entre 2013 et 2017 ! Les RG ont donc laissé ce monsieur former des extrémistes pendant cinq ans et c’est aujourd’hui seulement, comme par hasard, qu’ils viennent nous expliquer qu’il est dangereux et qu’il faut l’expulser ! Qui peut croire à de telles sornettes alors que le Tout Marseille sait que les imams travaillent de façon hebdomadaire avec les services de renseignements ?


Cet imam de Marseille est soupçonné d’actes de « provocation explicite et délibérée à la discrimination, à la haine ou à la violence ».

Une commission de magistrats a ouvert jeudi la voie à l’expulsion, à la demande du ministre de l’Intérieur, d’un influent imam salafiste algérien, El Hadi Doudi, soupçonné d’avoir mené dans sa mosquée marseillaise des prêches radicaux et haineux à l’encontre des femmes, des juifs et des chiites.

Note blanche des services de renseignement

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb avait engagé une procédure d’expulsion à l’encontre de l’imam de 63 ans, arrivé en France en 1981, et très suivi sur internet. Des « actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination, à la haine ou à la violence », lui sont reprochés. Dans son avis favorable à la demande d’expulsion, rendu jeudi, la commission départementale d’expulsion des étrangers relève qu’une « forme d’impunité a longtemps prévalu » face à « l’idéologie » de l’imam, qui nie l’autre « dans sa singularité et son humanité », de façon « attentatoire aux principes fondamentaux de la République ».

[…]


Sud Ouest France / AFP

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)