L’Irlande, la Suède et le Danemark sont plus fidèles aux valeurs de l’Islam que l’Algérie et l’Arabie Saoudite

Indice-Islam


Hormis un certain aspect du cadre sociétal totalement décadent propre aux pays scandinaves, il faut bien avouer que pour le reste, ils sont bien plus musulmans que nombre de pays qui se réclament de l’islam et qui ne le sont en réalité que de nom ou à travers leurs déclarations creuses, car ne se vérifiant jamais dans le concret et dans les faits. Nous pourrions rajouter à ces indices révélateurs de l’islamité proposés par ce chercheur de l’université George Washington, des indices révélateurs de la non-islamité, ce qui pourrait expliquer tant de choses et agrémenter ses conclusions d’explications fort utiles.

Lorsqu’un État musulman pratique l’usure, il ne peut plus se déclarer comme tel. Il en est de même lorsqu’il fabrique lui-même des boissons alcoolisées qu’ils vend à ses propres citoyens. Sans parler de la corruption endémique qui sévit à tous les niveaux de la société et de son incapacité à assurer son auto-suffisance alimentaire pour des produits aussi basiques que le lait, le blé, l’huile, le sucre, les fruits et légumes, les volailles, les œufs, le poisson alors qu’il possède un littoral immense…

La situation est encore plus humiliante pour un pays prétendument musulman qui comptabilise des richesses gigantesques et une manne fabuleuse provenant de ses gisements en hydrocarbures et dont une grande partie de la population vit au dessous du seuil de pauvreté et pour certains dans le dénuement et la misère.


C’est une étude internationale qui fait couler beaucoup d’encre. Une étude qui prouve que les valeurs et préceptes de l’Islam sont davantage respectés et appliqués dans des pays occidentaux que dans des pays dits musulmans ou islamiques.

L’auteur de cette enquête internationale est le célèbre Hossein Askari, professeur de commerce international et des affaires internationales au sein de l’Université américaine George Washington. Aidé par son collègue le Dr Scheherazde S Rehman, les deux chercheurs ont réalisé un classement international des pays où le quotidien ressemble beaucoup à ce que préconisent les valeurs du Coran à la fois dans les domaines politiques, économiques et scientifiques. L’objectif était de mesurer “l’indice d’islamité” d’un pays en fonction ce qu’il applique au niveau de la justice, la lutte contre les inégalités sociales, le poids de l’éthique dans les rapports sociaux, le développement économique et le rayonnement du savoir tel que le Coran l’imagine dans ses recommandations et obligations.

Et surprise de taille : cette enquête internationale prouve que presqu’aucun pays musulman ne vit réellement en harmonie avec les valeurs musulmanes dans les multiples domaines de la vie.

Mieux encore, des pays comme L’Irlande, la Suède et le Danemark sont davantage plus musulmans que l’Algérie ou l’Arabie Saoudite si au regard de leur degré de fidélité aux valeurs de l’Islam. En effet, le premier pays qui respecte réellement les valeurs musulmanes est l’Irlande. Il arrive à la première place du podium dressé par cette enquête internationale basée sur 4 critères majeurs : les réalisations économiques, les droits humains et politiques, les relations internationales et la structure du pouvoir en place. Dans le TOP 50 des pays qui s’imprègnent des valeurs et principes du Coran on ne retrouve que des pays européens comme l’Allemagne, la Belgique, la Grande-Bretagne ou la Norvège. La Malaisie et le Koweït sont les deux seuls pays musulmans qui arrivent à trouver une place dans ce TOP 50 des pays respectueux des principes du Coran. La Malaisie pointe à la 33ème place, devançant le Koweït qui se positionne à la 42ème.

Les pays arabes comme l’Algérie ne sont musulmans que par le nom, conclut encore cette enquête puisque l’indice d’islamité les relègue dans les dernières places du classement international.

l’Algérie n’arrive qu’à la 131 place, le Maroc 140, l’Égypte 128 et l’Arabie Saoudite 91. Pourquoi un tel mauvais classement  “Ces pays professent l’islam et sont appelés islamiques sont injustes, corrompus et sous-développés et ne sont en fait islamiques que par un effort d’imagination”, répond tout de go le professeur Hossein Askari dans cette étude.

“Si un pays, une société, ou une communauté se caractérise par des dirigeants non élus, la corruption, l’oppression, l’injustice, les inégalités devant la loi, l’inégalité des chances en matière de développement humain, l’absence de liberté de choix (y compris celui de la religion), faisant coexister l’opulence et l’extrême pauvreté sans y pallier, préférant l’agression ou la répression comme seuls instruments de résolution des conflits au dialogue et à la réconciliation, et, surtout, donnant la prévalence à l’injustice sous toutes ses formes, nous pouvons affirmer que ce sont là les preuves tangibles de leur non islamité”, a-t-il analysé en guise de conclusion.


Algérie Focus

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)