L’Orreur, par Le Bouc Émissaire

guerre


Il ne faut que très peu de choses en définitive pour qu’un homme lambda se transforme en un criminel de la pire espèce. À ceux qui ne comprennent pas comment on peut tuer, voler, torturer, mutiler, un de ses semblables pour de l’argent, le massacre de la famille Troadec est la réponse aveuglante à cette question.

La course à la richesse, l’accaparement des biens de ce monde, ceux d’autrui en particulier, restent la motivation première, le leitmotiv qui justifie tout. Le plus triste dans cette histoire repose sur le soi-disant « or » spolié par le frère au détriment de sa sœur. Cet « or » étant probablement lui-même le fruit d’un vol.

Il est finalement assez simple de concevoir la possibilité qu’une nation puisse déclencher des guerres, des génocides et autres exterminations de masse dont le seul but est le vol, la rapine, la spoliation institutionnalisés. En vérité nous connaissons tous des nations de cet acabit dans la mesure où nous, citoyens français*, vivons dans l’une d’entre elles. La différence avec cette horreur [Or-reur] se joue simplement sur deux points essentiels :

  • Ce n’est pas notre voisin que l’on découpe à la scie avant de brûler les restes de son corps mais des villes entières bombardées au napalm et autres bombes à fragmentation, ses habitants déchiquetés, brûlés vifs…
  • Le voisin volé et massacré est délocalisé dans des pays lointains à « forts potentiels ». Loin des yeux, loin du cœur, on peut occire en paix.

L’onguent anesthésiant, étalé en amont par presse interposée, qualifiant la nation à zigouiller de terroriste suffira à faire taire l’opinion publique.

Les actes de l’assassin présumé de la famille Troadec sont intrinsèquement le reflet de notre monde occidental. Pourquoi être choqué des fruits de son idéologie ? Car ils touchent des individus identifiés, vivant sur son propre territoire, auxquels tout un chacun peut s’identifier. En outre l’assassin agit pour son propre compte. Un crime qui bénéficie à un individu est inacceptable aux yeux de Dame Démocratie.

Lorsqu’une famille irakienne, syrienne, yéménite, pakistanaise ou afghane est éparpillée à la façon d’un puzzle par un missile occidental, personne ne s’en offusque dans la mesure où l’assassin, qui restera à jamais anonyme, est parfaitement habilité par les nations occidentales à éradiquer démocratiquement ces terroristes potentiels dont vous ne verrez ni le visage, ni ne connaîtrez leurs noms. Ce sont tous des Troadec anonymes, des centaines de milliers, exterminés au profit exclusif des régimes maçonniques occidentaux. Un génocide financé exclusivement avec notre argent !


Souriez, nous sommes des assassins par procuration !


or-lingot-tresor


Affaire Troadec : un trésor en or à l’origine de la tragédie, selon la mère de Pascal

*Vous pouvez remplacer français par anglais, espagnol, allemand, hollandais… liste non exhaustive.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)