Manque de matériel médical : le cri d’alarme des chirurgiens des hôpitaux de Marseille

bloc_chir

Boîtes d’instruments en nombre insuffisant, matériel manquant ou endommagé : le processus de stérilisation est en cause. PHOTO N.V


Non seulement les hôpitaux manquent de personnels, voilà qu’on apprend qu’ils manquent aussi de matériel chirurgical au point de devoir déprogrammer à de nombreuses reprises des interventions chirurgicales qu’on imagine prévues depuis de longues semaines, ce qui interfère avec le plan de traitement, voire  peut aggraver l’état de santé du patient. La France est en train de se tiers-mondiser sous nos yeux, c’en est effrayant ! Malgré ce constat lamentable, les dirigeants et responsables des hôpitaux – ainsi que le ministère – continuent de faire semblant de travailler en touchant des salaires élevés et tout ça pour détruire l’hôpital français car comme vous pouvez le deviner, il n’y a jamais de coupable !


Comme beaucoup d’autres hôpitaux en France, le CHU de Marseille manque d’infirmières, de kinés, de médecins, de lits. Parfois aussi de seringues, de pansements, de draps, de médicaments…

Et surtout, on le sait, l’AP-HM (Assistance publique-Hôpitaux de Marseille), avec sa dette de 1 milliard et son déficit de 550 M€, manque d’argent.

Ces problèmes financiers sont-ils également à l’origine de la pénurie… d’instruments chirurgicaux, ciseaux, pinces, bistouris, dont se plaignent désormais les chirurgiens ? Depuis quelques semaines, plusieurs courriers signés par des chefs de service et des chefs de pôle parviennent à la direction générale du CHU. Sur tous les sites hospitaliers, les chirurgiens mettent en cause les dysfonctionnements de la stérilisation des instruments de bloc causant des « déprogrammations répétées (d’interventions chirurgicales, Ndlr) au dernier moment » […]

S.Ma – La Provence
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)