Marrane San Giorgio, par le Bouc Émissaire

Partager
marranos

Les Marranes – Les Crypto-Juifs originels | Henry Makow – WordPress.com


En complément de l’excellente vidéo de Salim Laïbi « L’actu au scalpel #16 » que vous trouverez en fin d’article et que je vous conseille vivement, je republie « Marrane San Giorgio » sur l’escroc racialiste Piero San Giorgio. Publié initialement en octobre 2016 sur mon ancien blog, cet article figure également dans mon ouvrage « Le masque Absolu » dans le chapitre Escrocs, sales & Méchants.


Tout aussi chauve, suisse et menteur que Soral, appartenant à la même tribu voici Marrane San Giorgio alias Piero Falotti. C’est la version bio, au racisme « soft » et au sionisme assumé. Aussi avide d’oseille que Dieudonné il n’a eu cesse de se diversifier. Obnubilé par la nourriture, ce mangeur XXL à eu l’idée de se lancer un défi, celui de perdre du poids en l’espace d’un an. L’idée c’était de suivre sa transformation physique et son régime alimentaire sur sa page Facebook dédiée intitulée G.R.O.S et sur laquelle il n’a pas manqué de faire de la publicité pour tout un tas de produits, à commencer par les siens. Cerise sur le gâteau, un livre retraçant toute son histoire est prévue. Tant qu’il y a moyen d’un petit billet toutes les idées sont bonnes. Le profit à tout prix, si possible le plus haut et libellé en Euros. Les CFA, on laisse ça aux Palestiniens !


« GROS – Remise en forme pour la survie » est à la fois un livre, un projet et un témoignage. Du 1er janvier au 31 décembre 2014, Piero San Giorgio va être son propre cobaye pour une remise en forme pour la survie. »


Marrane San Giorgio doit intégralement sa popularité à son cousin Solal. Ce racialiste haineux (consulter sa page Facebook) a fait éditer en Italie un plagiat des livres survivalistes américains des années 50/60, qu’il aurait mieux fait de nommer « survivre en posant son cul sur la commode » chez un imprimeur fan du Mossad, rien que ça ! Survivaliste validé par la télévision publique française, piètre jardinier, spécialiste de la boîte de conserve en vue d’affronter la fin du monde et accessoirement adorateur et collaborateur de la métastase cancéreuse qui usurpe la Terre sainte. Ajouter à cela qu’une partie de sa famille est de confession juive et on n’est plus très loin du strike. Ce détritus idéologique trouve que « les lois en Israël, c’est pas des lois pour les tapettes. C’est pas comme chez nous, gentils, les immigrés vous pouvez faire comme vous voulez. C’est super dur, y a de la ségrégation, c’est violent. Ce côté-là d’ailleurs n’est pas pour me déplaire, ce côté on te fait pas chier » Lien.


Ce diaporama nécessite JavaScript.


Il n’y a qu’en France où il est possible de trouver un agent israélien, d’obédience marrane, se faisant passer pour un Suisse d’origine italienne autoproclamé dissident du système. Un agent israélien immigré, basé dans les Alpes suisses, ayant pour principaux lecteurs, auditeurs, acheteurs, des Français et qui dénonce l’invasion étrangère des migrants que l’Union européenne a mis en place. Un agent israélien qui dénonce la mainmise de l’OTAN et des institutions supranationales (ONU, etc.) et faisant son business en vendant des livres, stages de survie et autres babioles afin de survivre au monde apocalyptique à venir, tout en donnant des conférences sur le futur effondrement économique mondial (avec pour cause des causes l’usure judaïque mondiale qu’il ne dénonce jamais bien évidement) et la meilleure manière d’y survivre.

En outre, il n’y a que des Français pour croire que ce marrane puisse faire une conférence avec un érudit musulman à plusieurs reprises, alors que cet érudit dénonce justement l’imposture et la criminalité de l’État d’Israël auquel est affilié notre marrane San Giorgio. Falotti ! On sait qui tu es, marrane un jour, agent israélien toujours. Tu cumules : menteur, adorateur des crimes de l’état imposteur qui squatte la terre sainte, collaborateur de ce même état criminel, racialiste persuadé de la supériorité de la race blanche sur les autres, qui passe son temps à souffler sur les braises d’une guerre civile que tu rêves de voir prendre. Tu es le marrane de base, l’agent infiltré qui joue sur plusieurs tableaux dans l’intérêt de son idéologie première, celle de la fake nation of Israel. Si Thierry Roland en son temps avait traité l’arbitre de France-Bulgarie de 1978, M. Foote, de salaud, aujourd’hui je te traite de traître à l’Occident que tu pousses, avec tes frères tribalistes, à la destruction. Déguisé pour mieux tromper (tout en se faisant un maximum d’oseille), telle est ta devise.

On attend toujours sa conférence sur le survivalisme à Gaza. On sait tous que ça n’arrivera jamais et puis à quoi bon, puisqu’il se ferait humilier par ces Arabes qui vivent sous des lois qui ne sont pas pour lui déplaire. Il devra subir l’affront d’une leçon magistrale, car comme il doit probablement le savoir, les vrais survivalistes ne sont pas à Tel-Aviv, Jérusalem ou Beer Sheva, mais à Gaza, Hébron et partout ailleurs en Palestine occupée. Le dossier Falotti est phénoménal. Beaucoup ont prêché dans le vide à son sujet, tout comme pour Soral, avant qu’une prise de conscience n’ait finalement lieu. Falotti est clairement un agent israélien et au vu de son attitude envers le fake state of Israël, un marrane de la pire espèce, à savoir qu’il persiste à dissimuler son judaïsme. Le fait qu’il soit marrane n’est en rien un problème, bien au contraire. Le souci se joue dans sa dissimulation.

Soral et Falotti « dénoncent » le lobby qu’on ne peut pas nommer, la mainmise du CRIF, l’oligarchie, etc. Alors qu’ils sont les purs produits de ce qu’ils dénoncent. Falotti et Solal ne sont que deux vulgaires escrocs cosmopolites tels que définis dans le livre de Ford, Le juif international, que Solal vendait jusqu’à il y a peu sur son site internet. L’hôpital qui se fout de la charité !


VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)