Meeting de Macron ou un cas d’école d’ingénierie sociale et de propagande


L’être humain sensé et doué de raison ne peut que se rendre compte de la gigantesque arnaque des meetings de Monsieur Emmanuel Macron, le bankster de Rothschild. Il suffit d’observer sa scène disposée en plein milieu, technique copiée/collée à l’américaine pour comprendre que toute cette mise en scène n’est là que pour impressionner le chaland fragile et influençable à souhait (nous insistons sur l’utilisation insupportable d’expressions anglaises comme les helpers, team ambiance… !). Il ira même jusqu’à poser sa main droite sur le cœur, à l’américaine, à la fin du meeting, en chantant la marseillaise ! Concernant le revenu universel qui serait le RSA et qui aurait pu être multiplié par deux si le gouvernement le pouvait, rappelons à ce bankster que les patrons voyous n’ont pas hésité à décupler leurs revenus malgré des résultats économiques catastrophiques, voire des faillites ! Ce qui n’est pas possible pour le peuple devient tout à fait souhaitable et faisable pour les patrons voyous du CAC 40 ! Quant à la présence et au soutien, dès le début, du franc-maçon socialiste Gérard Colomb, on imagine que ça fait partie du renouveau et de la fraîcheur de la candidature du bankster.

Cette vidéo démontre parfaitement, tout au long du déroulement du meeting lyonnais, minute après minute, comment l’équipe de campagne dirige ses troupes telles des marionnettes, on dirait même des chiens bien dressés qui répondent et s’exécutent au doigt et à l’œil. C’est assez honteux et pathétique, mais c’est ainsi que se fait la politique moderne en 2017. Il faut dire qu’il n’est pas très compliqué non plus d’arnaquer quelques dizaines de jeunes qui regretteront certainement cette participation lorsqu’ils comprendront la mascarade à laquelle ils ont participé.

Autre question à poser, d’où vient l’argent ayant servi à organiser des meetings aussi grandioses, alors que ce candidat-surprise, sans programme et sans envergure, qui se dit « lutter contre le système », ne dispose d’aucune structure politique derrière lui ? C’est quoi ce cirque ? Bref, la candidature Macron est à l’image de la finance moderne, une gigantesque bulle pleine d’air dans laquelle ces gesticulations ne peuvent impressionner que les imbéciles et les naïfs.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)