Menu de navigation des pages

Derniers articles

Troisième extrait du livre de P.-É. Blanrue « Jean-Marie, Marine et les juifs »

Posté le Mardi 18 novembre 2014 | Commentaires fermés

Dans Jean-Marie, Marine et les juifs – un ouvrage qui dit tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le pari de la famille Le Pen – , Paul-Éric Blanrue dévoile les dessous de la stratégie du néo-Front national, qu’il appelle… le Front national-sioniste ! Voici le début d’un chapitre sans concession consacré à Marine Le Pen (les sources et détails nombreux se trouvent dans le livre) :

blanrue_jeanmarie_marine_le_pen_juifs_couverture

Cliquer pour commander

Toute sa jeunesse Marion Le Pen, dite Marine, s’est désintéressée de la chose publique ; son père lui-même a longtemps fait reposer ses espoirs sur l’aînée de ses trois filles, Marie-Caroline, avant que celle-ci, suivant son mari Philippe Olivier, ne rejoigne le camp des « félons » lors de la crise mégrétiste qui déboucha sur la scission du FN. Clubbeuse la nuit, qu’elle aimait à passer dans les boîtes parisiennes hype, aussi bien avec ses amis « gudards » qu’avec le chanteur Serge Gainsbourg, la benjamine se destinait à l’avocature durant le jour. Elle est parvenue à cumuler, un certain temps, ces deux activités, jusqu’à devenir en 1998 la directrice du service juridique du parti de son père.

Elle le concède benoitement : « Je n’ai pas de culture militante, je suis une inculte politiquement. Lorsque j’étais jeune, je lisais énormément, mais rien à voir avec la politique. Ma mère me faisait faire ce qu’elle voulait en me promettant de m’acheter un livre de la collection Harlequin ». À l’époque où Nabilla est une star et Zahia une muse, qui cela peut-il choquer, fors une poignée d’esprits chagrins pétris de culture classique ? Marine n’est point entrée en politique comme on entre en religion, mais comme on entre sur un plateau télé, avec le désir d’y demeurer tant le reflet de votre propre image vous hypnotise.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.9/5 (33 votes)
Lire la suite

Réponse aux commentateurs français du journal « Le Point »

Posté le Mardi 18 novembre 2014 | Commentaires fermés

Djamaleddine Benchenouf, journaliste algérien dissident, analyste politique spécialiste de l’Algérie et du monde arabe, nous livre ici son appréciation de la situation ubuesque relative au transfert opéré en catimini de Bouteflika, le président algérien, dans un hôpital français. Il répond surtout à des commentateurs qui ont fait la preuve de leur méconnaissance totale de la réalité des relations algéro-françaises et de la connivence des politiques français avec les généraux et le pouvoir en place, une connivence frisant même la complicité.

boutef_BushVoici la réponse que j’ai faite à certains lecteurs du journal Le Point, qui pensent benoîtement que le régime algérien ne paie pas les factures de soins de ses barons, lorsque ceux-ci vont soigner leurs bobos en France. Là où ils planquent leurs fortunes, et là où ils lavent leur argent sale :

Ils se demandent qui paie, en profitent pour ruer des quat’ fers, laissent exulter leurs vieilles rancœurs, et parviennent difficilement à cacher une haine rance et tenace, contre tout un peuple, au prétexte de s’inquiéter de la façon dont sont gérés les fonds publics, et les cotisations des salariés.

Je les rassure tout de suite. Non seulement les barons du régime algérien, tous les barons, se soignent en France, même pour de petits bobos, mais ils paient cash, avec l’argent des salariés algériens, puisque leurs frais médicaux, en France et ailleurs, sont pris en charge par la Sécu algérienne, alors que les citoyens algériens lambda crèvent de maladies d’un autre âge, dans des mouroirs qui portent le nom d’hôpitaux, où règnent l’incompétence et l’improvisation. Des malades en phase terminale se tordent de douleur, parfois se jettent dans le vide, pour abréger leurs souffrances, parce que les traitement anti-douleur ne sont pas à la portée de tout le monde. Il faut montrer patte blanche.

Mais qu’on se rassure dans les chaumières françaises. Les barons du régime, qui se soignent habituellement dans les meilleurs établissements hospitaliers de France, comme l’hôpital américain de Neuilly, le Val-de-Grâce et d’autres, et qui s’offrent même des séjours au Cedars-Sinaï, à Los Angeles, paient rubis sur l’ongle.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.4/5 (44 votes)
Lire la suite

Le rôle traditionnel des sexes par Merlin

Posté le Lundi 17 novembre 2014 | Commentaires fermés

complémentarité-logo-300x186La complémentarité entre l’homme et la femme est progressivement détruite par la société moderne. L’examen approfondi du rôle traditionnel des sexes permet d’expliquer le principe de cette complémentarité.

Les auteurs de la théorie du genre se complaisent à invoquer le « trouble dans le genre ». Ils réduisent en fait les rapports entre les sexes à une relation purement charnelle, à une interdépendance superficielle. Cette erreur soumet la question des sexes au domaine économique ou au sentimentalisme à l’eau de rose.

Le gender ignore en fait l’essence profonde de la polarité sexuelle, et ceux qui écoutent ses sirènes du gender se trouvent confrontés à de véritables aberrations après tant de subversions des vérités traditionnelles. Au lieu de ramener les rapports entre les sexes à la normalité, ils ne savent que prêcher la banalisation de la marginalité et de la « différence », c’est-à-dire de l’anomalie et de l’inversion des rôles naturels.

La sexualité peut en effet être conçue dans un sens supérieur, et qui implique dualité, distinction, mais cette distinction ne peut être originelle, car dans la Réalité primordiale, qui est Dieu, il n’y a rien à séparer ou à opposer, à distinguer ou à discerner.

Cette unité première est admise implicitement par toutes les traditions, et constitue le fondement de toute croyance religieuse reposant sur l’idée de transcendance et d’infinité divines.

C’est pourquoi les sexes, bien que distincts et séparés, n’ont en fait qu’une seule et même origine : il y a donc en eux, en même temps, différence et similitude. Cela signifie qu’ils ne sont pas opposés, mais complémentaires.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (30 votes)
Lire la suite

Remerciements de Laurent Glauzy

Posté le Dimanche 16 novembre 2014 | Commentaires fermés

1982237_763791533701376_1936673556207483060_n[1]

Hier, samedi 15 novembre, nous étions une cinquantaine de participants à la conférence sur les Géants de l’Atlantide au bar le Al Capone de Neuilly. Vous êtes au fil des mois de plus en plus nombreux à assister à mes exposés. Je vous en remercie et j’en remercie en premier lieu le Libre Penseur qui mène un vrai travail de liberté d’expression sans censure. Je tiens à témoigner que le site de Salim Laïbi est le seul à accepter sans la moindre restriction tous mes articles. Par ailleurs, j’annonce que mes prochaines conférences sont ouvertes à toutes personnes voulant exposer le fruit de ses recherches sur la défense du CREATIONNISME ou contre la FRANC-MACONNERIE. Mon but est de donner l’envie d’étudier ces thèmes et de passer le relai. Il est impossible de mener un combat seul, mais en échangeant sur le même pied d’égalité.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (115 votes)
Lire la suite

Tanguy Pastureau : Bouteflika a complété sa carte de fidélité !

Posté le Dimanche 16 novembre 2014 | Commentaires fermés

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (41 votes)
Lire la suite

Hollande humilié par Obama

Posté le Dimanche 16 novembre 2014 | Commentaires fermés

hollande44444Ces scènes particulièrement humiliantes traduisent la volonté des États-Unis, au delà d’asservir la France, d’exercer leur hégémonie sur toute l’Europe et le monde. Il est temps que le peuple se réveille et impose à ses dirigeants de réagir à cette situation. L’idéal serait que le peuple choisisse des dirigeants à la hauteur, capables d’affirmer la pleine souveraineté de notre pays et de tenir la dragée haute à ces impérialistes dominateurs et belliqueux, responsables du désordre actuel.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (48 votes)
Lire la suite

Deuxième extrait du livre de P.-É. Blanrue « Jean-Marie, Marine et les juifs »

Posté le Dimanche 16 novembre 2014 | Commentaires fermés

À l’occasion de la présidentielle de 2002, Jean-Marie Le Pen, lâché par les mégrétistes, veut se refaire une santé. Vers qui se tourne-t-il ? Vers la communauté organisée, avec laquelle il tente de se rabibocher et dont il espère aide et soutien. Dans son ouvrage explosif Jean-Marie, Marine et les juifs – dont aucun organe de la Grosse presse n’a osé parler ! – Paul-Éric Blanrue consacre un chapitre entier à cette histoire inédite, jamais contée, intitulé : « Le 21 avril 2002, une victoire juive ? » En voici un extrait (sans les références que vous trouverez dans le livre original). Tout simplement consternant :

blanrue_jeanmarie_marine_le_pen_juifs_couverture

Cliquer ici pour commander

Pour préparer cette élection difficile, puisque Mégret se présente contre lui, Le Pen use de tous les trucs et astuces que sa longue et chaotique vie politique lui a enseignées. Quels sont les éléments sur lesquels il peut tabler ? Il y a eu le 11-Septembre. Depuis l’an 2000 se déroule également la seconde Intifada : la population arabe s’est soulevée contre les occupants, rejointe par le Hamas qui commet des dizaines d’attentats-suicides. En mars 2002 le gouvernement d’Ariel Sharon a lancé l’Opération Rempart : fors Jéricho, les villes palestiniennes autonomes sont réoccupées et leurs habitants placés sous couvre-feu. En France, les banlieues s’agitent. La communauté juive est inquiète. En tapinois, Le Pen décide d’imprimer un luxueux fascicule sur papier glacé qui lui permet de constituer, photos à l’appui, un best of des épisodes prouvant la longue amitié qu’il entretient avec les partisans d’Israël ; il y fait figurer sa (courte) campagne de Suez. Sans en informer le bureau politique, il adresse l’opuscule à d’importantes personnalités de la communauté juive et sioniste. Sait-on jamais…

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.4/5 (38 votes)
Lire la suite

COMMUNIQUÉ N°2 – Affaire Soral

Posté le Samedi 15 novembre 2014 | Commentaires fermés

communique-presseSuite aux insultes proférées, sur Facebook, par Alain Soral, contre ma propre personne et des membres de la dissidence, je me réserve le droit de réagir en conséquence pour mettre définitivement un terme à ce climat malsain né de l’affaire Soral/Belghoul et qui ne me concernait nullement, d’autant que j’ai toujours prôné un règlement loyal des conflits internes et que c’est bien Soral qui leur a conféré cette publicité.
Plutôt que de m’insulter, Soral aurait dû rendre publique ma lettre de trois pages que je lui ai adressée le 6 novembre dernier en même temps que j’ai publié mon premier communiqué. Pour ma part, il n’avait pas à se faire de scrupules puisque dans cette même lettre, je l’avais autorisé à le faire sans restriction aucune. A présent que l’affaire a été portée sur la place publique par Soral lui-même, je le mets au défi de publier cette lettre et de répondre point par point à mes griefs.
Curieusement, cet excès de zèle et cette crise d’urticaire se sont manifestés le jour de la création du parti politique avec Dieudonné. Qu’il sache que cette proximité ne le protègera aucunement des actions futures que je serai amené à entreprendre et qu’une soraloscopie en plusieurs webisodes risque fort de succéder à ma naboscopie.
Cette malheureuse et triste affaire qui n’est pas de mon fait et que je n’ai jamais souhaitée, tombe néanmoins à point nommé et servira à clarifier certains mensonges et rumeurs qui circulent sournoisement depuis un certain temps.
Ceci étant, cette affaire ne saurait dissiper mon attention car je ne perds pas de vue la nécessité de poursuivre l’objectif essentiel, celui d’intensifier la lutte contre le système en continuant à dénoncer la judéomaçonnerie, la finance internationale, Big Pharma, etc., ce à quoi je m’emploie avec la plus vigoureuse énergie depuis 2007, sans répit ni une quelconque aide occulte d’où qu’elle vienne.
Je précise que même si cette affaire, pour des raisons personnelles, ne constitue pas pour moi une priorité absolue en ce moment, les choses suivront leur cours, naturellement.

Salim LAÏBI (LLP)
Marseille, 15 novembre 2014.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (478 votes)
Lire la suite

Mathias Cardet – « Kaaris tapine pour Attali » !

Posté le Samedi 15 novembre 2014 | Commentaires fermés

Mathias Cardet auteur de l’ouvrage L’effroyable imposture du rap apporte des informations sur les connections entre le rap et certaines officines proches des milieux financiers de très haut niveau.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (59 votes)
Lire la suite

Humour : Quand les Yankees se moquent de nous !

Posté le Samedi 15 novembre 2014 | Commentaires fermés

Greg Tabibian revient avec une nouvelle vidéo pleine d’humour. Une façon intelligente et talentueuse de décrypter l’actualité. Il a raison de ne pas être content !

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (56 votes)
Lire la suite
23456102030