Pour que vive l’Europe, par Lotfi Hadjiat

Vive Europe par Lotfi Hadjiat-llp


Sauver l’Europe c’est sauver ce qui fut sa valeur, sa noblesse… celle qui disparut sous les perruques.

****

Les pauvres craignent de mourir de faim et les bourgeois craignent de mourir de fin. Ne craindre de mourir ni de faim ni de fin, voilà la véritable noblesse, si rare de nos jours. Car le noble ne craint que Dieu. Le programme de la vermine mondialiste vise exactement l’extermination radicale de cette noblesse. Le problème avec les nationalistes européens c’est qu’ils craignent, eux aussi, de mourir de fin, de finitude, leur finitude à eux c’est la race, leur race.

****

Ce qui pourrait mettre hors d’état de nuire la vermine mondialiste c’est d’initier un mouvement noble, d’unir tout ce qui reste de noble dans l’espèce humaine… Mais comment unir ce qui est complètement disséminé. S’il y a une mission impossible c’est bien celle-là, mais impossible n’est pas divin.

****

Le réel c’est l’impossible, disait Lacan. Et le possible c’est le divin.

****

Décapiter la noblesse : l’obsession de la vermine mondialiste. La décapiter avec une guillotine symbolique car l’essence de la noblesse est morale, spirituelle. La guillotine symbolique est constituée de la propagande médiatique, pour la rampe, et de la corruption par l’argent, pour la lame. Et cette guillotine fonctionne à plein régime depuis plus de deux siècles.

****

La monarchie passait pour décapitable maintenant elle passe en décapotable, en magnifiques décapotables.

****

La seule noblesse c’est de se sacrifier pour elle.

****

Contrairement à ce qu’on dit, les grands noms de l’héroïsme résonnent encore en Europe, comme un écho… De Leonidas aux Thermopyles à Leonidas de Bruxelles.

****

La vermine dirigeante criera victoire lorsque le seul moyen de vivre sera de sacrifier sa noblesse, et de l’enterrer. Et elle officialisera sa victoire en se parant de toutes les lettres de noblesse !

****

Quand le dernier lion baisera les pieds des rats, que le dernier aigle baisera la queue des serpents, que le dernier tigre vendra sa peau à un cafard pour boire une bière et que le dernier cerf bradera ses bois pour s’acheter Figaro-Madame, alors…, seulement alors,… Jean-Michel Aphatie débouchera une bouteille de champagne.

****

C’est vrai, la lutte contre l’antisémitisme doit être décrétée grande cause européenne, avant que l’union Bruxellienne ne s’effondre… Voilà ce que je propose modestement : débloquer 500 milliards d’euros par an pour cette noble cause. Payés par les contribuables. Ce qui équivaut à peu près à plus de 1000 euros par européen. Quand on veut, on peut. Et si ça ne suffit pas, on doublera la mise. Voilà comment pourraient être affectés ces 500 milliards d’euros : 300 milliards pour le contrôle total et permanent d’Internet et du téléphone, 100 milliards pour la surveillance musclée permanente des écoles juives, synagogues, centres culturels juifs, associations juives, etc., quelques millions d’euros pour le contrôle de la presse écrite et la télévision, quelques milliers d’euros pour les ministères et les institutions, quelques centaines d’euros pour le cinéma et quelques euros pour les banques… ce qui reste ira dans une cagnotte pour aider les intellectuels juifs en difficulté amoureuse. Je propose également que ceux qui ne payent pas leur taxe contre l’antisémitisme soient emprisonnés jusqu’à ce qu’ils la payent, avec les arriérées, et les intérêts…, en prévision, de nombreuses prisons devront être construites, ces prisons seront financées par les contribuables européens mais pas avec les 500 milliards, faut pas confondre. Et si avec ce modeste programme, l’antisémitisme ne diminue pas en Europe, il faudra simplement doubler les montants, les tripler, les quadrupler… jusqu’à ce que ce fléau diminue. Et s’il ne diminue toujours pas malgré toutes ces bonnes volontés, il faudra détruire intégralement l’Europe en y déclenchant une guerre complète pour pouvoir ensuite tout reconstruire selon les strictes instructions des Juifs, et avec l’argent des contribuables qui ne seront pas morts, en instituant l’hébreu comme langue unique européenne, la Torah et le Talmud comme constitution unique européenne et la kabbale juive comme enseignement unique européen. J’ai parlé de ce programme à Philippe Val, il était emballé. « Il faudra instituer le judaïsme comme religion européenne unique pour transformer toutes les églises et toutes les mosquées en synagogues, on abolira à cette occasion cette laïcité antisémite ! », me dit-il en sautant de joie.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)