Santé : le kebab phosphaté autorisé en UE !


Voici encore une fois la preuve que l’union européenne ne sert à rien et qu’elle ne protège pas la santé de ses membres. Alors que l’on sait aujourd’hui que les additifs alimentaires phosphatés incorporés dans la viande de kebab sont dangereux pour la santé et causent des problèmes cardio-vasculaires, les eurodéputés soumis au lobbyiste du kebab allemand nous expliquent que ces additifs phosphatés existent déjà dans le Coca-Cola, du coup ça ne sert à rien de l’interdire dans la viande !!! Ah bon ! Ce monde marche sur la tête. Au lieu d’interdire ces additifs partout, aussi bien dans le coca que dans la viande, ces abrutis l’autorisent partout et augmentent ainsi son ingestion par les consommateurs, mettant leur santé en péril. Dans toute l’histoire de l’humanité, on aura rarement vu et entendu autant de sottises, validées et votées par des gens prétendument intelligents et censés se soucier de la santé et du bien-être de ceux qui les ont élus.


Les députés européens pourraient interdire l’utilisation d’additifs alimentaires, comme les phosphates, dans la viande de kebab, pour des raisons de santé publique.

De quoi créer la polémique en Allemagne, plus gros consommateur européen.

L’avenir des kebabs est-il menacé en Europe ?

Les parlementaires européens envisagent d’interdire l’utilisation d’additifs alimentaires dans la viande de kebab, en particulier les phosphates qui permettent de conserver la saveur de la viande et son côté moelleux.

De quoi créer la polémique en Allemagne, le plus gros producteur et consommateur de « döner kebab » en Europe.

Les députés de la commission de la santé du parlement européen se sont prononcés cette semaine contre l’emploi de ces substances dans la viande surgelée.

Ils se basent sur une étude scientifique de 2012 qui démontre le lien potentiel entre les additifs phosphatés dans les aliments et l’augmentation du risque cardiovasculaire.

Quel danger pour la santé ?

« Une évaluation de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) a toutefois affirmé qu’il n’était pas possible d’attribuer ce risque à l’absorption de phosphore en général ou aux additifs phosphatés. 

Mais une autre étude scientifique de 2013 suggère également un lien entre les régimes alimentaires riches en phosphore et l’augmentation de la mortalité dans la population américaine », indique le communiqué du parlement européen.

Les défenseurs du fameux sandwich estiment de leur côté qu’un citoyen européen « consomme autant de phosphates en buvant un litre et demi de Coca-Cola qu’en ingérant de la viande de kebab pendant un an ».

La question n’est pour l’instant pas tranchée, elle sera débattue en séance plénière à Strasbourg à partir du 11 décembre.

D’après le journal allemand Bild, le marché du kebab serait porteur de 110 000 emplois en Allemagne….

Cecile Mathy –  Euronews  / agences.
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)