The Chokapik Effect 3/5, Par le Bouc Émissaire

nasa-flat-earth


La vérité si je mens !


Les démons savent parfaitement à quoi ressemble notre planète. Leurs partisans ont toujours cherché à changer le faux pour le vrai et inversement. Ils l’ont admirablement fait avec la Thora en la falsifiant allègrement. Dès l’entame de la Genèse, cela saute aux yeux de n’importe quel profane musulman, un tant soit peu attentif.

Se fier à la Thora est une chose, valider la création de la terre telle qu’elle le mentionne en est une autre et dans ce cas, il faut assumer les énormes contradictions et mensonges qu’elle contient. La Thora affirme par exemple que l’Homme fut non seulement créé à l’image physique de Dieu, mais pire encore puisque Dieu est décrit comme étant  androgyne.


Genèse 1 : 27  Dieu créa l’Homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu, il les créa mâle et femelle. »

Genèse 5 : 2  Il créa l’homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d’homme, lorsqu’ils furent créés.


Ceci figure dans la Genèse sur laquelle se basent les musulmans flatearth pour valider la Terre plate. Genèse qui soutient ce mensonge envers le Créateur :


Genèse 2 : 1 Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. 3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant.


Allah (swt) rejette dans le Coran cette parole mensongère par ces versets :  


Sourate 50 verset 38. En effet, Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui existe entre eux en six jours, sans éprouver la moindre lassitude. Wa Laqad Khalaqnā As-Samāwāti Wa Al-‘Arđa Wa Mā Baynahumā Fī Sittati ‘Ayyāmin Wa Mā Massanā Min Lughūbin   

Sourate 46 verset 33. Ne voient-ils pas qu’Allah qui a créé les cieux et la terre, et qui n’a pas été fatigué par leur création, est capable en vérité de redonner la vie aux morts ? Mais si. Il est certes Omnipotent. Awalam Yaraw ‘Anna Allāha Al-Ladhī Khalaqa As-Samāwāti Wa Al-‘Arđa Wa Lam Ya`ya Bikhalqihinna Biqādirin `Alá ‘An Yuĥyiya Al-Mawtá Balá ‘Innahu `Alá Kulli Shay’in Qadīrun


Comment oser ensuite se baser sur la Genèse comme récit véridique provenant d’Allah (swt), alors même qu’il contient un mensonge énorme qui rapproche Dieu de ses créatures, souffrant des mêmes symptômes que sa création à savoir la fatigue. Il faut d’autant plus manquer d’acuité pour ne pas voir que par ce repos sabbatique, les adeptes de la secte juive venaient de poser la première pierre à l’édifice du futur faux jésus incarné en homme qui mourra crucifié pour « absoudre » les péchés de l’humanité.  Péché originel que la Thora fait porter à Ève jusqu’à aujourd’hui, alors que le Coran nous apprend qu’Allah (swt) a pardonné à Ève ET Adam, tous deux coupables, mais désormais pardonnés.

Nouman Ali Khan a donné une conférence magistrale et pleine d’enseignements sur le sujet. Je la conseille tout particulièrement à l’obscurantiste des bacs à sable Jean Ratepasune, les réponses à ses mensonges et calomnies envers Ève et Adam y sont remarquablement expliquées.



Allah (swt) explique la véritable raison de l’instauration du Sabbat :


Sourate 16 verset 123. Puis Nous t’avons révélé : “Suis la religion d’Abraham qui était voué exclusivement à Allah et n’était point du nombre des associateurs”. 124. Le Sabbat n’a été imposé qu’à ceux qui divergeaient à son sujet. Au Jour de la Résurrection, ton Seigneur jugera certainement au sujet de ce dont ils divergeaient. Thumma ‘Awĥaynā ‘Ilayka ‘Ani Attabi` Millata ‘Ibrāhīma Ĥanīfāan Wa Mā Kāna Mina Al-Mushrikīna  ‘Innamā Ju`ila As-Sabtu `Alá Al-Ladhīna Akhtalafū Fīhi Wa ‘Inna Rabbaka Layaĥkumu Baynahum Yawma Al-Qiyāmati Fīmā Kānū Fīhi Yakhtalifūna


Comment oser utiliser la Thora comme base de vérité pour expliquer la création des cieux et de la Terre et  valider une Terre plate ? Faut-il être privé de bon sens et de toutes réflexions pour construire une certitude sur des fondations en sable ?

Autre exemple hautement mensonger et qui valide la réécriture des textes de la Thora  en fonction des événements :


Deutéronome:21:22/23.Lorsqu’un homme aura commis un crime passible de mort, et qu’ayant été condamné à mourir il aura été suspendu au gibet, son cadavre ne demeurera point sur le bois, mais sera enseveli le jour même, parce que celui qui est suspendu au bois est maudit par Dieu.


C’est ce qui serait « arrivé » à Jésus (as). Autrement dit la Thora valide Jésus comme un imposteur, mais surtout il est  maudit par Allah (a3oudhou bilahi min hadha ). Pas de péché originel en islam, ni repos sabbatique  ni même de Jésus maudit sur la croix.

Autant de mensonges et de contradictions dans la Thora la disqualifient définitivement, comme pouvant faire office de base de recherche pour y découvrir une quelconque vérité.


Après moi le déluge !


Le mensonge et la cuisine ont ce point commun qu’ils s’élaborent tous deux, selon une recette incluant divers ingrédients. La réussite se trouve dans le bon équilibre des ingrédients plausibles et de ceux qui ne le sont pas du tout. L’idée majeure étant que ce qui est plausible permet d’atténuer, voire de faire complètement oublier ce qui est impossible.

Dans le mensonge, en guise d’accroche, on utilise par exemple de méchants islamistes radicalisés à cause des guerres injustes que United Fake of America a menées contre les pays musulmans pour masquer qu’il est impossible de précipiter deux avions dans le WTC comme cela a été rapporté. Avec en guise d’os à ronger pour bien occuper les esprits dans des débats chronophages et stériles, on laisse ostensiblement traîner un beau passeport intact au milieu des décombres fumants.

Je me répète, mais il faut bien garder à l’esprit que les instigateurs du mensonge global dont nous sommes actuellement les victimes, aiment à faire passer le vrai pour le faux et le faux pour le vrai. Le but étant de créer la confusion et  brouiller les pistes.

La Terre plate fait partie de la carte gastronomique du mensonge global qui nourrit l’humanité depuis toujours. Ce plat sucré/salé accompagné d’une sauce harissa périmée fait de plus en plus de ravages au sein de la communauté musulmane. Concernant les chrétiens qui avalent ce mensonge, je laisse le très ambivalent Laurent Glauzy, pour ne pas le nommer, s’expliquer sur sa croyance qu’il base sur l’Ancien Testament. Ce farouche adepte de la flatearth n’a visiblement pas souhaité apporter de réponses aux questions que je posais dans mon premier article et dans lequel je l’invitais clairement à s’expliquer. Sans doute n’était-il pas au courant de l’existence de l’article.


glauzy ne lit pas


Apparemment il était au courant. Le plus drôle c’est qu’il n’a même pas pris la peine de le lire. En effet  notre spécialiste des géants de l’Atlantide a relayé mon article en se basant seulement sur le titre, supposant que le contenu était favorable à l’escroquerie flatearth. Il a dû s’en mordre les doigts, car il l’a fait disparaître, depuis, de sa page Facebook. Merci au cache Google pour l’exhumation.

Notre cher atlantiste estime que la Terre est plate en se basant sur la bible hébraïque. C’est son droit et c’est un postulat honorable. Selon lui la Bible est la parole véridique de Dieu, infalsifiée. Parfait. Il accepte donc l’intégralité des informations qu’elle contient sans distinction aucune. Ainsi il valide par exemple les versets suivants qui relatent le Déluge :


 Genèse 7/19 Les eaux grossirent de plus en plus, et toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel entier furent couvertes. 20 Les eaux s’élevèrent de quinze coudées au-dessus des montagnes, qui furent couvertes.…


Il est dit que lors du déluge, l’eau a submergé l’intégralité de la planète, de sorte qu’aucune terre ne soit plus au sec. Il y avait de l’eau partout à la surface du glo…, pardon de l’assiette plate qu’est la Terre.  Il est même précisé que l’eau dépassait de 15 coudées les hautes montagnes qui sont sous le ciel. C’est très précis ! Alors, soyons-le également. 15 coudées correspondent approximativement à  6m75. Une coudée mesurant plus ou moins 45 centimètres. Ensuite on peut supposer qu’à l’époque du déluge les sommets de l’Himalaya culminaient déjà à plus de 8 000 mètres d’altitude. Si certains pensent que ce n’était pas le cas alors, il va falloir le prouver ! L’Everest étant le plus haut sommet « sous les cieux » avec ses 8 848 mètres. Lors du déluge l’eau est donc obligatoirement montée à 8 854 mètres et des poussières.

Le mur de glace qui encercle la Terre est qui représente le « véritable », Pôle Sud devait à l’époque et doit toujours  mesurer plus de 8 854 mètres de haut afin qu’il puisse contenir les eaux du déluge. Inférieur à cette taille il aurait été submergé, toute l’eau se serait perdue dans le vide sidéral  et nous ne serions pas sur Terre aujourd’hui.

Dans ce cas, un mur de glace haut de 8,5 kilomètres qui encercle la Terre doit être visible de très, très, très loin, surtout sur une Terre plate et sans obstacle visuel comme depuis les côtes d’Afrique du Sud, d’Argentine, d’Australie, ou de Nouvelle-Zélande par exemple. À ce jour aucune personne n’a jamais vu un mur de glace de cette hauteur. Car il n’existe tout simplement pas.

De deux choses l’une, soit ces versets de la Genèse sont faux, soit le déluge n’a pas recouvert l’intégralité de la surface du globe. Une réponse de la part de Laurent Glauzy sur le sujet serait fort appréciée et appréciable.

À SUIVRE

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)