Une présidence symbolique, par Eudoxe

Partager

Source : lci.fr


Souvenez-vous c’était il y a un an. 2017, Emmanuel Macron a remporté l’élection présidentielle avec 66,06% (qui a été arrondi à 66,1%) des voix exprimées, sous le patronage de la pyramide éclairée du Louvre avec un œil rouge. Certains auraient vu la symbolique maçonnique.

Cependant, 2018 aura été marquée par une autre symbolique, celle de la garden party à l’Élysée, lors de la fête de la musique, avec la prestation de Kiddy Smile : musique électronique aux paroles anglophones vulgaires, une troupe de  danseurs pratiquant le voguing (danse développée par la communauté LGBT afro-américaine), et affichage d’un t-shirt « fils d’immigré, noir et pédé ». Bref, un parfum de Sodome et Gomorrhe régnait ce soir là.

Ainsi Emmanuel Macron marque sa présidence par le symbolisme. On se demanderait presque, si cela n’est pas fait exprès de manière à montrer au peuple mouton qui a voté pour lui, qui a le véritable pouvoir dans ce pays. La franc-maçonnerie, le clergé occulte de la République et réseau d’affairistes. Ainsi que de promouvoir qu’une idéologie décadente : la culture étrangère, l’anglais vulgaire, LGBT, cosmopolitisme, immigration. En somme, tout ce qui peut détruire les racines de la France est promu. Avec Emmanuel Macron, l’âge sombre que les Hindous appellent le Kali Yuga est plus que jamais « en marche ».

Lorsque nous vîmes Macron le soir de sa victoire à l’élection présidentielle, il marcha seul vers son pupitre triangulaire sous l’hymne à la joie symbolisant l’Union Européenne. Cette marche vers l’Europe, ne signifie-t-elle pas en réalité, la marche vers Babel ? Car il se trouve que le parlement Européen de Strasbourg symbolise souvent la Tour de Babel dans les milieux européistes. Quand nous savons, selon la tradition biblique, le destin de la Tour de Babel du roi Nemrod qui a voulu dépasser les cieux pour être l’égal de Dieu avant de subir la punition divine et de disparaître avec le temps. L’ambition, la démesure, et la désobéissance à l’ordre voulu par le Créateur ont conduit à la chute de la Tour, puis à la dispersion de la multitude.

Aussi nous pouvons nous poser la question si à travers cette symbolique, Emmanuel Macron est là pour conduire le peuple de France vers Babel, c’est à dire la chute ? À prétendre viser les sommets, pour au final tomber dans les pires  bassesses.

Voilà ce qui pourrait traduire la présidence Macron.

Eudoxe


VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)