Syrian refugees walk out the container city in Kilis at the border with Syria after clashing with police during a demonstrating over their living conditions on July 22, 2012. AFP PHOTO/ADEM ALTAN


À l’heure où la France annonce l’arrivée prévue sur deux ans de 24 000 réfugiés, l’Algérie déclare avoir officiellement recueilli 24 000 réfugiés syriens sur son territoire depuis 2011, les enfants ont même rejoint les bancs des écoles. Décidément, plus on est pauvre et plus on est généreux… La différence notable concernant ces deux pays, c’est que contrairement à la France l’Algérie n’a aucune responsabilité dans la destruction de la nation syrienne. Ce qui n’est absolument pas le cas de la France. Bien au contraire. Donc chers amis Français qui hurlez contre ce déferlement de réfugiés en provenance du Moyen-Orient, adressez vos remarques, vociférations haineuses et autres doléances a l’attention de MM. Sarkozy, Fabius, Lévy et Hollande.


 

Environ 24.000 réfugiés syriens ont été accueillis en Algérie depuis le début de la guerre civile en 2011, selon des chiffres révélés par la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem, relayée ce mercredi 9 septembre par le quotidien arabophone Echorouk.

Des données que Mounia Meslem brandit pour réfuter les critiques que subit l’Algérie, quant à son attitude vis-à-vis de cette crise migratoire. La ministre de la solidarité a rappelé que l’Algérie est le seul pays nord-africain ayant accueilli autant de réfugiés syriens, « qui sont les bienvenus sur notre territoire ».

Lire la suite de l’article ici