Tour du mondeEn voici une idée, qu’elle est bonne, comme dirait l’autre ! Enfin, des musulmans qui se réveillent et se révoltent contre la spéculation (Haram ou illicite) sur le prix de l’agneau, à la veille de l’Aïd–El-Adha (fête du sacrifice) ! Le sacrifice d’un volatile ferait très bien l’affaire pour punir ces voyous qui attendent l’Aïd de pied ferme, pour faire exploser les prix, comme c’est toujours le cas également à l’approche du Ramadan, mois béni par excellence, durant lequel pourtant, des vampires sans foi ni loi organisent une spéculation extraordinaire sur les produits alimentaires. Malheureusement, les musulmans souffrent également d’autres abus honteux, comme par exemple, le coût du pèlerinage à la Mecque qui frôle les 6000 € !!! Somme astronomique qui ne cesse d’augmenter au fil des années alors que le prix du billet pour un vol autour de la Terre dépasse rarement les 2500-3000 €. Il faut vraiment être un ignoble rapiat pour oser de telles escroqueries ! Pire encore, le billet d’avion France-Algérie, rapporté au kilomètre, est un des plus chers au monde ! On se demande dès lors qui, dans cette affaire, se fait tondre, ou à utiliser une expression particulièrement opportune, qui est le mouton de la farce…

moutons-aid-el-kebir-Aïd al Adha 2014 : Plusieurs mosquées ont appelé les musulmans du Languedoc-Roussillon à boycotter les abattoirs pour l’Aïd el Kebir.
Les responsables associatifs de ces lieux de culte ont demandé aux fidèles de ne pas acheter de mouton cette année pour dénoncer la flamber des prix des moutons à l’approche de la fête religieuse.
Le dimanche 7 septembre, une réunion rassemblant les responsables de plusieurs mosquées a eu lieu à Lunel, actant « de ne pas sacrifier de mouton cette année. Il a été décidé de boycotter pour toutes les mosquées de l’Hérault et du Gard et de réserver tout ou partie du prix à un projet d’école ou d’association de bienfaisance ».
Un sms anonyme circulait également pour inciter à prendre conscience de cette hausse arbitraire des prix qui passent de 120 € à 280 €.
Ce mouvement est très loin de toucher les 130.000 musulmans du Gard et de l’Hérault. Tous aimeraient évidemment plus abattoirs pour faciliter l’abattage rituel des moutons de l’Aïd al Adha mais ils s’interrogent malgré tout sur le bien-fondé d’une telle décision de dernière minute.

Fin_de_Chapitre

Vous pouvez commander le(s) livre(s) en cliquant sur l’image correspondante :

FMM_3edition_IndexKS_3D Shoah_Hebdo