Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

Ce que l’Iran n’a pas obtenu ! par Pierre Dortiguier 

L’on peut dire des semi-vérités, comme d’annoncer la tenue d’un mariage, compter les invités, décrire les lieux, mais omettre de signaler les conjoints, qui sont l’essentiel, en ne précisant pas que c’est leur volonté qui fait tout, en présence d’un magistrat ou d’un clerc déclarant une situation, sans la créer. Ces précisions de droit laïque ou ecclésiastique distinguent entre ce qui est le sujet d’un tableau et son cadre ; il en va de même pour cette grande question des avantages censés avoir été, après promesse de levée des sanctions consécutives à l’accord sur l’énergie atomique, obtenus par l’Iran, lesquels font penser à la vente de ce même cadre de tableau bien doré dont on aurait détaché l’œuvre picturale ! Un cadre vide, comme un jouet entre les mains des Iraniens et que le gouvernement libéral présenterait comme la restitution d’un bien confisqué par ceux qui se voulaient les maîtres du pays et traitaient l’Empereur autoproclamé des lieux comme un domestique dont ils avait quasiment fait disparaître le père en déportation aux Seychelles puis en Afrique du Sud !

Géopolitique

La chanson de Jamala sur les Tartares de Crimée, par P. Dortiguier 

Le festival européen de la chanson n’est plus une tribune d’art, depuis que les mœurs imposent le triomphe final de gens sans talent qui ne cultivent que l’art du scandale, au détriment des honnêtes candidats comme ces Hongrois qui durent retirer l’an dernier leur chant sur les souffrances des Gazaoui ! Son audience est sous le contrôle de forces médiatiques puissantes filtrant tout sentiment vrai, mais une faute déchire parfois les mailles du filet, comme dans le cas de cette artiste authentique, chanteuse d’opéra, qui représenterait cette année l’Ukrain

Géopolitique

Le fantôme de Rushdie vient à point par Pierre Dortiguier 

Le rappel des dates peut avoir son importance: le 22 février 1989 sortait dans le Harper’s Magazine une partie de Versets Sataniques qui ont fait couler du sang, puis-qu’entre autres victimes, le traducteur japonais y perdit la vie, assassiné par balles ! D’autres Nordiques eurent une fin tragique, mais que l’on se rassure, l’auteur et ses éditeurs de la forteresse financière de Manhattan sont invulnérables, visiblement protégés par le Diable, et on nous les ressort intacts de la boîte ! Il ne s’agit ici que de relever le temps choisi par des p

Politique

Pierre Laval était aussi socialiste par Pierre Dortiguier 

Dans le bref mémoire écrit pour sa défense, dans un procès expédié rapidement, Pierre Laval, qu’il est inutile de présenter, surtout à un public formé à la vision des images, l’homme à la cravate blanche, l’Auvergnat de Châteldon, plusieurs fois ministre de l’intérieur raconte qu’il eut un rôle historique dans la législation des années vingt sur les Allocations familiales,

Réseaux & Lobby

Les sociétés secrètes bien connues d’Umberto Eco par P. Dortiguier 

L’italien du Nord Umberto, né à Alessandria en 1932, a été rappelé à Dieu, et Israel Magazine s’est obséquieusement empressé de donner en première page de son édition on line une déclaration de ce finaud et fort érudit auteur et éditeur que le boycotte de l’entité sioniste est du racisme, ce qui a possiblement un sens logique en soi, tout dépend comment l’on interprète le terme, une fois son caractère réducteur injurieux effacé. Cela ressemble aux reproches de Cohn Bendit ou de notre jeune collègue, la fille naturelle de François Mitterand devenue juge jacobine, à l’adresse de M. Zeymour, le taxant de froideur ou de tiédeur, eussent dit les Montagnards envers les Girondins, envers l’accusation d’antisémitisme, dans toutes ses variant

Informations

Le loup dans la bergerie de l’ONU ! par Pierre Dortiguier 

Si vous demandez, comme dans un test de projection de la personnalité, au nouveau « patron » du Mossad ce que signifierait les grosses lettres noires « menace principale » badigeonnées sur un mur, le nom d’Iran jaillirait de son cerveau sous pression ! Ce fut l’essentiel de sa conférence tenue après sa nomination, cet hiver ! Aussi, ses intérêts s’accordent-ils avec ceux des Nations Unis, étiquette d’un Club autrefois genevois,