Quoi de moins étonnant que cette nouvelle affaire ? La pauvre Barbara était une frankiste victime de son démon de père puisque la chanson, selon sa propre confession, a été inspirée par ce qu’elle endurait lorsqu’elle était encore enfant et qu’elle subissait les assauts incestueux de son vil père qui la violait.

Persécutions à la chaîne pour les hommes de vérité !
Coup sur coup, après le parquet de Paris, c’est aujourd’hui l’ayant-droit de la chanteuse Barbara qui demande 15 000 euros et 10 000 euros par jour pour la parodie de Dieudonné détournant la chanson L’Aigle Noir en Le Rat Noir.
Comme l’UEJF qui voulait faire disparaître une de ses vidéos, l’ayant-droit de la chanteuse Barbara veut lui aussi faire supprimer une création de l’humoriste !

Histoire et explication de L’Aigle Noir
aigle_noir
L’Aigle Noir de Barbara figure sur l’album du même nom sorti en 1970. Les paroles de la chanson ont suscité, dès la sortie de l’album, de nombreuses interprétations : Barbara parle-t-elle d’amour, d’ésotérisme, de la guerre (adolescente juive en 1940, elle fut traquée pendant l’occupation allemande), de la drogue, de l’alcool et des hallucinations que ces derniers peuvent engendrer ? Barbara n’en expliqua que très tardivement le sens : loin de toutes les interprétations précitées, L’Aigle Noir témoigne des viols, de l’inceste dont elle fut la victime, enfant, de la part de son père.

Biographie Barbara
Monique Andrée Serf, dite Barbara (Barbara Brodi à ses débuts) est une chanteuse, auteur-compositeur-interprète française née à Paris, le 9 juin 1930 et morte à Neuilly-sur-Seine, le 24 novembre 1997.

Fin_de_Chapitre

Vous pouvez commander le(s) livre(s) en cliquant sur l’image correspondante :

FMM_3edition_IndexKS_3D  Shoah_Hebdo