Je viens d’entendre le dernier étron du rappeur Soprano (sponsor de Zéribi) avec un certain REDK, Avant de s’en aller ! Le refrain de cette chanson est assez extraordinaire puisqu’il ne présente aucune rime, à moins qu’ils pensent le contraire, mais à ce moment-là, il faudra redéfinir le concept millénaire de la « rime » !

Je vous laisse admirer cette absurdité sans nom :

« Faut qu’on se batte et qu’on réagisse
et que la poisse nous délaisse
que le combat reste réaliste
et qu’on voit au delà de nos faiblesses. »
 

C’est un total culte de la médiocrité érigée en norme, qu’une génération entière doit suivre et prendre pour exemple. C’est le nivellement par le bas par l’instrumentalisation de jeunes des cités.