La police maçonnisée jusqu’au trognon n’est même plus capable de garder correctement ses prises. Il semble clair que les « Michel Neyret » soient plus nombreux qu’on ne l’imagine, ce qui est une catastrophe sans nom.

brigade des stupéfiantsPOLICE – La perquisition est menée par l’Inspection générale de la police nationale, la «police des polices»..

Une disparition embarrassante. Une perquisition avait lieu ce jeudi soir dans les locaux de la brigade des stupéfiants, au siège de la police judiciaire du 36 Quai des Orfèvres à Paris, après que 50 kilos de cocaïne se sont volatilisés.

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la «police des polices», cherche à découvrir ce qu’il est advenu de ces 50 kilos de drogue, qui selon RTL avaient été saisis au début du mois après le démantèlement d’un réseau de trafiquants.

Fin_de_Chapitre

Vous pouvez commander le(s) livre(s) en cliquant sur l’image correspondante :

FMM_3edition_Index 11_Septembre_2001_MiniShoah_Hebdo