La victime avait vécu un véritable calvaire pendant trente minutes sans que personne ne réagisse.

Abdelnour Benaicha, 19 ans, a été condamné ce jeudi à dix-huit mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Mardi, il avait agressé sexuellement une jeune femme dans le métro à Lille. « Cette société m’inquiète. C’est vraiment chacun pour soi, même dans les moments difficiles », s’est indigné le ministère public à l’audience, constatant l’absence de réaction des autres passagers du métro. 

Mardi soir, pendant environ une demi-heure, la victime, âgée de 30 ans, avait vécu un véritable calvaire, dans le métro, puis à l’extérieur. Elle est tout d’abord abordée et ennuyée par l’homme lorsqu’elle entre dans la station de métro CHR B Calmette. L’agression se poursuit sur le quai, où il l’insulte, tente de l’embrasser malgré son opposition. Plusieurs autres usagers étaient présents, mais personne n’est intervenu : « Sur les caméras, on voit l’attitude du public qui s’éloigne et ne porte pas secours. C’est de la non-assistance à personne en danger. Si quelqu’un avait au moins appelé la police, celle-ci aurait pu intervenir aussitôt », confiait un proche du dossier à la Voix du Nord.

Abdelnour Benaicha ne va pas s’arrêter là puisqu’il va tour à tour menacer de la frapper avec une bouteille de vodka, la bloquer à plusieurs reprises puis lui toucher les fesses et la poitrine. Elle finit par sortir du métro à la station CHR Oscar-Lambret, mais l’agresseur continue de la poursuivre. Une fois dehors, la malheureuse tente d’arrêter des voitures sur la route. Un automobiliste s’arrête et elle s’engouffre à l’arrière de son véhicule. Sauf que le malfaiteur arrive à son tour, se bat avec le conducteur et parvient à extraire la jeune femme de la voiture. Ce sont des vigiles du CHR qui sont intervenus et ont interpellé l’agresseur.

Fin_de_Chapitre

Vous pouvez commander le(s) livre(s) en cliquant sur l’image correspondante :

FMM_3edition_Index Couve_Bellanger_3D_1 Shoah_Hebdo