Et ça le fait rie au Yvan… Après le Lemon incest avec son père, il serait intéressant de faire une recherche sur les origines exactes de Serge Ginsburg, afin de déterminer ses relations avec toute communauté frankiste locale. Vous observerez dans les propos d’Attal le fameux culte de l’art pour l’art qui excuse absolument tout ! Bref, ceci est malsain et inacceptable.

L’acteur a révélé samedi les conséquences, sur leurs trois enfants, du rôle de Joe, interprété par sa femme dans le drame érotique de Lars Von Trier.

Invité sur le plateau du talk-show hebdomadaire de Laurent Ruquier On n’est pas couché, ce samedi 19 avril, Yvan Attal venait présenter Le Dernier Diamant , nouveau film signé Eric Barbier, en salle le mercredi 30 avril prochain.Après s’être exprimé sur son état d’esprit au sujet du mariage avec Charlotte Gainsbourg qui n’aura finalement pas lieu, Yvan Attal a fait quelques confidences sur le rapport de ses trois enfants (Ben, 17 ans, Alice Jane, 14 ans, et Joe, 3 ans) à la célébrité de leurs parents. Et plus particulièrement sur les conséquences du film Nymphomaniac dans lequel Charlotte Gainsbourg interprète une jeune femme fragile et nymphomane.
Avec humour certes, l’acteur réalisateur n’a pas mâché ses mots: «C’est bon, elle m’a fait la totale». Après avoir exprimé son envie de réaliser un nouveau film intitulé Ma mère est une actrice, référence à son film de 2001, Ma femme est une actrice, Yvan Attal a révélé quel était le surnom de Charlotte Gainsbourg au lycée de son fils: «Oreo». La faute à l’une des images de Nymphomaniac le dernier film du réalisateur danois. «Il y a une photo de Lars Von Trier où Charlotte était entre deux Noirs et donc maintenant Charlotte, on l’appelle Oreo […] Quand on a quinze ans et qu’on entend: “Ta mère c’est un Oreo et un machin” je me dis qu’il y a une comédie très très bizarre à faire…»

«Elle ne se rend pas compte»
S’il trouve que c’est «un drame», Yvan Attal reconnaît surtout que «c’est parfois terrible», pour leurs trois enfants. Il assure pourtant Charlotte «ne se rend pas compte» de l’impact que cela peut avoir dans une cour de récréation, avant d’enchaîner «mais je comprends qu’elle aille tourner avec Lars Von Trier quand même. Même pour faire ça, c’est quand même un des plus grands metteurs en scène qui soit et du coup on ne peut pas reprocher à sa femme d’aller dans ses films».

Fin_de_Chapitre

Vous pouvez commander le(s) livre(s) en cliquant sur l’image correspondante :

FMM_3edition_Index Couve_Bellanger_3D_1 Shoah_Hebdo