Article initialement publié le 27 juin 2017. Devant la propagande médiatique régnant actuellement sur la personne de Gaspard Glanz il est important de rappeler qui est réellement ce personnage construit de toutes pièces.


Gaspard Glanz est un journaliste affilié à l’obédience des « indépendants ». On dit de lui que c’est un journaliste rebelle, pourfendeur de la veuve et de l’orphelin. Son combat pour la vérité lui a valu d’être le premier journaliste fiché S. Ainsi, aujourd’hui, Gaspard Glanz, en ces temps de canicule s’offusque alors qu’il passe par hasard dans un Carrefour City de trouver des glaces au chocolat molles, des frigos en panne depuis quelques heures dans le quartier de Montmartre à Paris. Il décide d’en faire une vidéo pour dénoncer tout ça.



Il est vrai que la chaîne du froid doit être respectée quant à la vente de produits frais tels que les laitages, les viandes, les glaces et les fromages. Autant le dire tout de suite, je n’ai jamais aimé ce type. Il n’inspire aucune confiance et n’est crédible que si l’on est hautement déficient intellectuel. Tout son parcours embaume l’entourloupe. Quant au fait qu’il soit fiché S c’est du même niveau que Morgan Priest ancien franc-maçon ou Soral catholique authentique professeur de boxe.



D’autant plus que ce mensonge ne risque pas d’être contredit dans la mesure où aucun policier ne viendra affirmer qu’il n’est pas fiché S. C’est tout bénef pour Gaspard qui s’auto-fabrique une légitimité de rebelle. Il affirme dans sa vidéo pouvoir publier sa fiche S, qu’il la publie donc s’il est véridique. Bref, ce type est un fake monté en épingle depuis quelques années. Ce n’est pas le premier ni le dernier. Pour info, les frigos du Carrefour City sont tombés en panne dans la journée et non pas il y a 7 jours comme le dit Gaspard Glanz au tout début de la vidéo d’après les soi-disant propos du chef du magasin. Pourquoi ? Car les frigos indiquent des températures incluses entre 15 et 25°C et que les glaces sont molles. Si cela était le cas (7 jours de panne) les glaces seraient liquides et les thermomètres indiqueraient une température ambiante autour des 30°C pour tous les frigos. Gaspard Glanz est donc un menteur de la pire espèce. Il faut bien comprendre que Gaspard s’insurge et monte sur ses grands chevaux pour des raisons de salubrité sanitaire, c’est sa motivation première. C’est la raison pour laquelle il jette des glaces au sol, fracasse une bouteille de vin, filme et tutoie le gérant sans gêne, le poursuit dans le magasin, lui parle sur un ton agressif et irrespectueux… etc. Soit, Gaspard est sous le coup de l’émotion. Cela peut se comprendre, après tout, savoir qu’il existe une intoxication alimentaire encourue par les clients peut rendre nerveux et fébrile. Soyons cohérents et poussons la logique gasparienne jusqu’au bout. Que Gaspard soit donc aussi véhément et irrespectueux envers ceux qui jouent avec la vie des citoyens français toute l’année durant et qui n’ont pas de panne de frigos, que sont les laboratoires pharmaceutiques.

Ces derniers empoisonnent les populations avec leurs vaccins et médicaments criminels vecteurs de maladies, d’allergie, de morts subites et de graves complications médicales alors qu’ils sont au courant des risques qu’ils nous font courir. Pire, nos gouvernements les laissent sciemment nous faire assassiner et évidemment, c’est nous qui payons ces vaccins et autres médicaments. Tout comme pour le tabac nous payons notre propre tueur à gages Que Gaspard aille faire son caca nerveux du côté des laboratoires Janssen Cilag qui fabrique le Motilium[1] responsable d’environ 120 décès par an. Qu’il aille faire le coq chez Sanofi et voir s’il peut jeter à la poubelle les boîtes de Dépakine[2] qui sont la cause de « malformations, des retards intellectuels ou des cas d’autisme chez les enfants exposés et les nouveau-nés ». Qu’il aille gueuler et insulter le responsable des laboratoires Servier et de son Mediator[3] qui a tué, au bas mot, entre 1300 et 1800 personnes en France. Qu’il aille demander le retrait des adjuvants aluminiques [4]dans les vaccins qui provoquent entre autres la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la maladie de Crohn, la sarcoïdose, le syndrome de fatigue chronique, la sclérose en plaques causée par la migration de l’aluminium dans le cerveau des années après l’injection, et la formation de lésions organiques dans le cerveau.

Qu’il aille traiter d’assassins, de salauds, les responsables de ces laboratoires au lieu de s’exciter comme une pucelle face à un salarié smicard n’ayant aucun pouvoir si ce n’est de prendre des directives auprès de la maison-mère Carrefour et qui doit s’exécuter sans sourciller.

C’est donc officiel Gaspard Glanz est une pu.. à clic. Il est tombé sur ce magasin au bon moment pour faire sa petite vidéo attrape-clic. C’est vrai que vivre avec 600 euros par mois[5] c’est dur ; cela dit, rien ne t’empêche Gaspard de chercher un vrai travail si tu veux ne pas dépendre de tes parents et de la YouTube money. Il serait temps de vraiment combattre ceux qui créent ce chaos social et sanitaire. Les responsables et non pas les employés.

Si tu veux être crédible, si vraiment tu t’intéresses à la santé de tes concitoyens, que leur bien-être t’inquiète et que tu ne supportes pas que les assassins restent impunis, va donc frapper aux portes des laboratoires pharmaceutiques, en camera subjective comme à ton habitude et fais-nous la même chose que sur la vidéo. À mon avis tu n’auras ni les cojones ni l’envie de le faire, car tout simplement tu n’es pas là pour ça et puis surtout tu finirais pour sûr coulé dans un pylône dans la minute. Là, au Carrefour City tu ne risquais pas grand-chose, ni physiquement ni pénalement.

Ton courage illumine le monde Gaspard. Tu es notre statue de la liberté à nous. La réalité c’est qu’en bon idiot utile que tu es, tu dois rester à ta place, celle attitrée aux gringalets absolument pas virils que tu représentes, celle du « rebelle-bédo » des manifs étudiantes qui finissent en garde à vue.

« À bas la police, nous vivons en dictature… ». Bref, comme toujours. Et tu es là uniquement pour perpétuer cette rengaine faussement subversive. L’idée c’est qu’en faisant cela, toi et tes semblables occultez les véritables sujets : la finance apatride et belliqueuse, l’industrie de l’armement et les laboratoires pharmaceutiques criminels pour ne citer qu’eux.

Gaspard Glanz, la voie de garage au service de ceux qu’il ne dénoncera jamais. Un bon mélenchoniste pur jus. Génération bédo-Djembé. Y’a du monde sur ta corde à linge ?

PS : Notre mi-gringalet mi-antifa dans ses œuvres. Dans l’enfonçage de portes ouvertes, du scoop réchauffé avec 30 ans de retard, on a rarement fait mieux. Même la police lui crache à la gueule, c’est pour dire !



[1] http://www.amessi.org/des-morts-subites-imputees-au-motilium
[2] http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/la-depakine-un-antiepileptique-sur-la-sellette_1820025.html
[3] http://www.liberation.fr/societe/2013/04/12/le-mediator-pourrait-provoquer-1800-morts-a-long-terme_895699
[4] http://www.generationscobayes.org/nos-actus/je-veux-comprendre-le-probleme-de-ladjuvant-base-daluminium-dans-les-vaccins
[5] https://www.streetpress.com/sujet/1460984322-gaspard-glanz-journaliste-prefere-generation-nuit-debout