Gaza_21_aout_2014Pas de répit pour la bande de Gaza. L’appel de l’ONU à une rapide reprise des négociations entre Israël et le Hamas, en vue d’une trêve durable, semble bien vain. Au moins 29 Palestiniens ont été tués depuis la reprise, mardi, des raids de l’aviation israélienne.

Parmi eux, trois commandants de la branche armée du Hamas palestinien. Face aux offensives de l’Etat hébreu, le mouvement islamiste qui contrôle Gaza a mis en garde mercredi les compagnies aériennes étrangères atterrissant à Tel-Aviv, mais tous les vols ont été maintenus. Plus de 175 roquettes ont été tirées sur Israël depuis la reprise des hostilités, selon Haaretz. En retour, Tsahal a visé 110 positions dans la bande de Gaza.

Trois responsables du Hamas tués. Trois commandants de la branche armée du Hamas palestinien ont été tués dans un raid de l’aviation israélienne à Rafah. Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont identifié les trois hommes comme étant Mohammed Abou Chamala, Raëd al-Atar et Mohammed Barhoum. Les deux premiers étaient membres du haut commandement militaire des Brigades. «L’assassinat des dirigeants des Brigades Ezzedine al-Qassam est un crime immense qui ne brisera pas notre détermination, ni n’affaiblira notre résistance, mais dont Israël devra payer le prix», a prévenu un porte-parole du Hamas Sami Abou Zouhri. Sur son compte Twitter, l’armée israélienne leur a imputé la responsabilité de plusieurs «actes terroristes» et l’enlèvement du soldat Gilad Shalit. Le Hamas exécute trois «collaborateurs». La branche armée du Hamas a exécuté trois Palestiniens coupables selon elle d’avoir collaboré avec l’ennemi israélien pendant la guerre de Gaza, selon le site Majd, proche du mouvement islamiste palestinien. Le site cite sans le nommer un haut responsable de la sécurité à Gaza. Sept personnes ont été arrêtées pour avoir «aidé l’ennemi à viser des cibles» durant le conflit et trois autres ont été exécutées, indique-t-il sans préciser de date.

Israël accusé de harceler la famille de Mohammed Abu KhdeirWashington a accusé mercredi la police de Jérusalem de cibler spécifiquement les membres de la famille du jeune Palestinien assassiné au début du mois de juillet. La Maison-Blanche se dit intriguée par le fait que des «membres de la famille Khdeir semblent ciblés prioritairement par les autorités israéliennes». Au moins 35 personnes appartenant à cette famille ont été arrêté par les forces de police israéliennes.

Vols maintenus à l’aéroport Ben Gourion, malgré les menaces. Face aux offensives de l’Etat hébreu, le Hamas a mis en garde mercredi les compagnies aériennes étrangères atterrissant à Tel-Aviv. Mais tous les vols à l’arrivée et au départ de l’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv ont été maintenus jeudi matin selon l’Autorité aéroportuaire israélienne. «Il n’y a eu aucun changement à l’atterrissage ou au décollage. Il y a eu une interruption de dix minutes des vols, pour des raisons de sécurité que je ne peux pas détailler plus.»