« Trump n’est pas un candidat de droite réactionnaire mais serait plutôt un candidat de l’espoir au sens humaniste du terme ! » dixit Alain Soral.


C’est sublimissime de culot, tant c’est osé de dire autant de sottises et de les réaffirmer en totale opposition avec la réalité des faits qui contredisent totalement les affirmations de Grosal. Lui qui n’a cessé de vendre Trump – au même titre que Poutine – comme un espoir pour le monde, voire d’en faire le sauveur, ne veut pas se rendre à l’évidence malgré les nombreuses nominations gouvernementales ultra-sionistes de son chouchou yankee.

Après des déclarations pro israheliennes claires, assumées et répétées, après avoir confié les maroquins du Trésor et du Commerce aux mains de deux ex de Goldman Sachs (Steven Mnuchin et Gary Cohn) et de Rothschild (Wilbur Ross), après le mariage juif orthodoxe de sa fille Ivanka classée par le Jerusalem Post 4e des 50 personnalités juives les plus influentes au monde, après que son conseiller Stephen Bannon – créateur du site Breibart – eut assisté au dîner de l’Organisation Sioniste d’Amérique,… Trump vient de nommer l’ultra sioniste radical David M. Friedman, en qualité d’ambassadeur US en israhell ! Même le NYT le trouve extrême puisqu’il est politiquement très proche de l’extrême-droite israhellienne, estimant que l’annexion de la Cisjordanie est légale de même que la poursuite de la politique de colonisation. Pour corser le tout, il faut savoir que Friedman qui n’a aucune expérience dans la diplomatie et ayant tout juste reçu une formation d’avocat spécialisé en banqueroutes, a comme première préoccupation, le déplacement de l’ambassade US de Tel-Aviv à Jérusalem, ce qui est en soi une véritable déclaration de guerre.

Une telle bévue, commise dans son analyse, serait-elle due au Subutex qui engendre, certes, beaucoup de mal aux neurones du gourou ou est-elle tout simplement en rapport avec l’argent russe qui le fait délirer, car selon certains, Soral serait financé par Moscou, ce que nous ne pouvons imaginer, à moins que les Russes ne soient devenus aussi stupides que lui pour se le coltiner…

Bref, à part de se tordre le ventre dans un éclat de rire interminable, on ne voit pas à quoi peuvent bien servir les délires de cet attardé !