Voilà ce qui se passe quand on laisse diffuser les discours les plus haineux et les plus violents. Les plus lâches, les plus pleutres, les plus laids d’entre les hommes se découvrent un courage qu’ils n’ont jamais eu pour taper sur le plus fort. En réalité, Monsieur Yves Thréard a totalement le droit de détester qui il veut, quand il veut et où il veut. Là n’est pas la question. Ce qui serait intéressant et la seule question utile à se poser est la suivante : peut-il affirmer dans un média aujourd’hui qu’il déteste la religion juive sans perdre immédiatement son travail ? Pourtant, la religion juive est extrêmement proche de la religion musulmane concernant le dogme, le voile pudique sur la femme, les prières, l’abattage rituel pour la consommation de viande… Du coup on peut se poser une question simple : comment se fait-il qu’il déteste la religion musulmane à ce point et pas la religion juive qu’il semble beaucoup apprécier ?


Invité à débattre sur le port du voile dans l’espace public sur LCI, le directeur adjoint de la rédaction du « Figaro » a tenu des propos véhéments envers les musulmans.

La séquence a fait frémir plusieurs internautes. Directeur adjoint de la rédaction du Figaro, Yves Thréard était invité à débattre dans Le Grand soir, sur LCI, lundi 14 octobre. Le thème ? « Voile : le gouvernement est-il ambigu ? » Il n’en fallait pas plus à l’éditorialiste pour lancer son pugilat contre le voile, et, surtout, les musulmans.

« Il m’est arrivé, en France, de prendre le bus ou un bateau où il y avait quelqu’un avec un voile, et je suis descendu », affirme-t-il sérieusement (vers 1 heure sur la vidéo). « Un simple voile, pas une burqa ? », demande alors le journaliste Julien Arnaud. « Oui, mais avec tout l’habillement, l’abaya qui allait avec », rétorque-t-il alors en poursuivant son réquisitoire.

« L’islamophobie, ça n’existe pas »

Tout au long de ses interventions, il ne cesse de lancer des formules toutes faites du style : « Ces problèmes-là on va les traîner combien de temps ? », « On se fait grignoter », « Ghettos islamisés »… Pour autant, il l’assure : « L’ « islamophobie, ça n’existe pas. » Mais s’empresse malgré tout d’ajouter : « Je déteste la religion musulmane (…) On a le droit de détester une religion, on tout à fait le droit de le dire. » (vers 1 heure 14).

Maï Diaw@MaiDiaw

Sinon sur le plateau de @LCI sous couvert de faux débats, on peut étaler sa propagande fasciste comme @yvesthreard

Embedded video


Un énième discours islamophobe s’est donc encore étalé sur une chaîne d’information en continu. Sur la toile, les internautes ont vivement réagi, et ont préféré parfois utiliser l’humour :

republiquemonamour@Rpublikmonamour

. @yvesthreard dans le bus face une femme voilée.

Embedded video


Photo d’illustration : Yves Thréard, directeur adjoint du « Figaro » sur LCI, le 14 octobre 2019 (Capture d’écran)

Les Inrockuptibles  – [Service Actu]
15 octobre 2019