decaligue de satan-couv-page-001

Pour la première fois, un pape en la personne de Jean-Paul II, d’origine juive par sa mère (Emilia Kaczorowska) était allé prier dans un lieu consacré au culte des fausses divinités et avait accompli des pratiques rituelles dans un bois sacré, au Togo, en Afrique.

Dans un article intitulé « Une prière dans la forêt sacrée », l’Osservatore Romano rapporta le déroulement de la cérémonie. Lorsque le pape arriva sur place, un sorcier africain commença par évoquer les esprits infernaux : « Puissance de l’eau, je t’invoque ; ancêtres, je vous invoque… ». On présenta alors à Jean-Paul II une coupe pleine d’eau et de farine ; le vicaire du Christ(?) fit d’abord une inclination légère devant les statues païennes, puis dispersa le mélange dans toutes les directions. Le matin, avant ce dire la synaxe de Paul VI, il accomplit encore une fois la même pratique. Ce rite païen signifie que celui qui reçoit l’eau, symbole de prospérité, la partage avec les ancêtres en la jetant sur la terre.

Après l’Afrique, l’Océanie : de visite aux îles Fidji, il absorba un breuvage magique, préparé par les sorciers du coin. Les missionnaires avaient toujours refusé de boire cette potion, parce que cela aurait signifié l’adhésion à la religion locale.

Très éclectique, Jean-Paul II n’oublia point l’Asie éternelle : lors de son voyage en Inde, le 2 février 1986, une prêtresse de Shiva le marqua sur le front du signe du tilac (photographie dans La Croix). Or des auteurs francs-maçons versés dans l’occultisme et le satanisme s’accordent pour dire que le tilac est une sorte de sacrement, d’une terrible efficacité spirituelle, même si le récipiendaire n’en est pas conscient.

Ensuite, le 5 février, à Madras (Sud de l’Inde), on apporta au pape une canne à sucre tressée en forme de lingam (phallus), offrande hindoue au dieu charnel. Un homme lui imposa les vibhuti (cendres sacrées). Le rite de l’imposition des cendres est le symbole traditionnel de la renonciation à son ancienne religion.


Extrait du livre : Le Décalogue de Satan.

Peut être commandé à Laurent Glauzy (laurent-blancy@neuf.fr).