C‘était la devise des bandits de grand chemin. C’est désormais celle de Big Pharma. Ou comment on assassine sciemment des milliers de femmes chaque année en ne les soignant pas d’un cancer du sein alors qu’on dispose de moyens efficaces pour les guérir. Bizarrement, il n’y a personne pour s’offusquer de ces crimes commis au nom de Mammon, le dieu Argent ! Personne non plus pour poursuivre les responsables en justice. Ben non, ils sont ou ont été au gouvernement, j’avais oublié !

Heureusement, il y a la journée de la femme pour se voiler sans scrupule la face ! J’attends toujours que les élus s’indignent de ces morts provoquées volontairement. Comme ils s’indignent en permanence quand une femme souhaite se voiler pour faire du sport. Il faut bien comprendre qu’en France il est plus important d’interdire la vente d’un voile que d’offrir des soins qui pourraient lui sauver la vie.

La femme peut crever dans d’atroces souffrances, personne n’y trouvera à redire, mais elle ne doit surtout pas se couvrir les cheveux !!!! La vie et l’avis d’une femme en France n’ont fondamentalement aucune valeur si ce n’est celle de l’argent.

L’inégalité salariale pour la femme-objet dénudée par les publicités de notre société de consommation, finalement devenue la ménagère de moins de 50 ans, font apparaitre la triste réalité : une femme est considérée comme une marchandise ! Elle paie ou elle crève, sachez-le !