Le pays est littéralement en train de couler et personne ne s’en inquiète ! La CAF prétexte le retard de traitement de dossiers pour fermer ses portes comme si c’était une solution satisfaisante ; puisque dès la réouverture il y aura beaucoup plus de monde aux guichets !!! De plus, on assiste ici à une rupture claire de service publique malgré le paiement des impôts et autres cotisations. Vous remarquerez qu’il n’y a jamais assez de personnels à la CAF mais toujours assez de flics pour empêcher le peuple de manifester…

La CAF au 215 rue de Gibbes occupée lundi matin

Les personnes arrêtées ont été relâchée hier sans poursuite.


CAF1-622x413Ce matin suite à l’occupation du toit des locaux de la CAF par des usagers et un rassemblement devant ces locaux, des arrestations ont eu lieu.

Un rassemblement de plus de deux heures a eu lieu où les usagers scandent « dossiers bloqués CAF occupées ! » et discutent de leurs situations, de leurs difficultés depuis quelques mois à avoir des réponses, du devenir de leur droits d’allocataires, de leurs relations uniques aux bornes et vigiles de la CAF. La police était là en nombre et sous différentes formes.
Les usagers qui trouvent portes closes font part de leur incompréhension sur l’absence de mobilisation des salariés de la CAF contre cette réforme. Plus d’information à venir.


NON À LA FERMETURE DES CAF !

Depuis plus d’un mois, les CAF de Marseille sont fermées. Si on ne réagit pas, elles resteront fermées.
Depuis le début, la direction de la CAF nous ment. La direction parle de fermeture, soit-disant à cause des dossiers en retard de traitement ouà cause des agressions subies par les agents.
La réalité c’est qu’ils veulent virer des allocataires pour que l’État puisse économiser de l’argent sur notre dos !
La direction réduit continuellement le nombre d’agents de la CAF, du coup le nombre de dossier en retard augmente. Et les bureaux ferment.
L’objectif est de rendre l’accès aux allocs encore plus compliqué, nous décourager et réduire le nombre d’allocataires.

Depuis 2012, les Bouches-du-Rhône sont le laboratoire d’un nouveau dispositif de gestion des CAF : fermeture au public, un numéro payant pour prendre rendez-vous, des dossiers qui se perdent, des temps d’attente de plusieurs mois pour obtenir un rendez-vous … Si nous ne réagissons pas, il sera ensuite étendu à toute la France !

Cette restructuration de la CAF n’est que le début de la politique d’austérité, dont nous allons tous faire les frais … sauf les riches ! Le capitalisme est en crise. Pour sauver ce système et ceux qui en profitent, c’est aux pauvres (avec ou sans travail) qu’on impose de payer l’addition.

Organisons nous collectivement pour lutter contre la fermeture des CAF
RASSEMBLEMENT DEVANT LA CAF DE GIBBES (13014)
LUNDI 26 MAI À 10H30
Collectif contre la traque des pauvres

  • Source :
    http://www.millebabords.org/